Prono et Résultats du 2 octobre 2015 à Amiens et Vincennes

Amiens :

Venise Soyer (T.Viet) : 5ème – 1’15″3 – 25 000 € – (suivant le déroulement de course, elle peut s’approcher du podium) – Vu sa place à l’extérieur en première ligne derrière l’autostart, Venise Soyer (16/1) a du contourner ses adversaires d’abord en quatrième, puis en troisième épaisseur, pour prendre la tête de la course, qu’elle n’a laissé que dans les 200 derniers mètres. Pour voir la course : ici

Vincennes :

Beluga du Pont (JY.Rayon) : non placé – attelé – 48 000 € – (ses chances sont sérieuses) - Sur une quatrième ligne au centre pour aborder la cuvette, Beluga du Pont (56/1) n’a pu suivre le futur leader à l’entrée du tournant final et a été dominé peu après.



Prono et Résultats du 28 septembre 2015 à Enghien

Braga Soyer (T.Viet) : 7ème – 1’18″ – attelé – 36 000 € – (pour une place) - Vite reléguée dans la seconde moitié du peloton, puis pas heureuse dans le dernier tournant, Braga Soyer (40/1) n’a pu se montrer menaçante malgré une belle ligne droite en net retrait.

 



Prono et Résultats du 27 septembre 2015 à Orléans et Vincennes

Orléans :

Alpha du Pont (Mlle M.Declerck) : 10ème – attelé – 13 000 € – (pour une place) – Pour voir la course : ici

Anna du Pont (F.Barisi) : 8ème – attelé – 13 000 € – (sage, elle sera compétitive) – Pour voir la course : ici

Vincennes :

Cannelle du Pont (T.Viet) : 8ème – 1’22″4 – monté – 40 000 € – (elle ne trotte pas attelé, alors on essaye au monté) - Fautive au début, concédant du terrain, Cannelle du Pont (51/1) s’est retrouvée loin et n’a pu jouer le moindre rôle. Elle établi son premier record monté et général.

California du Pont (A.Abrivard) : Dist – monté – 40 000 € – (difficile) - California du Pont (54/1) a été disqualifiée au début.



Prono et Résultats du 26 septembre 2015 au Croisé-Laroche

Uraba du Pont (T.Viet) : 10ème – 1’14″4 – attelé – 30 000 € – (sur une très courte distance, elle essayera de montrer sa pointe de vitesse…. et retrouve pour l’occasion son ancien compagnon d’écurie Tesaco du Pont) – S’élançant à l’extérieur derrière l’autostart, Uraba du Pont (32/1) a du naviguer en 3ème épaisseur pendant plus de 500 mèters, pour finalement figurer dans le sillage de l’animatrice jusqu’à l’entrée de la ligne droite, avant de rentrer dans le rang. Pendant ce temps, son ex compagnon de box Tesaco du Pont améliorait son record en 1’13″5 en se classant bon 5ème.



Prono et Résultats du 25 septembre 2015 à Vincennes

Alova du Pont (T.Viet) : 6ème – 1’14″6 – attelé – 46 000 € – (si seulement elle restait au trot) - En dernière position à un tour du but, Alova du Pont (82/1) en fin sage, a terminé honorablement, en dedans.



Prono et Résultats du 24 septembre 2015 à Enghien

Une des Frichots (F.Barisi) : Dist – attelé – 42 000 € – (elle est confirmée sur courte distance, et confiée à un apprenti doué, elle défendra ses chances) - Longtemps sur une troisième ligne à la corde, Une des Frichots (85/1) s’est enlevée à la sortie du tournant final, elle ne semblait pas pouvoir changer de vitesse.



Prix Albert Rayon le 1er septembre 2015 à Argentan

2015 09 01 Prix Albert Rayon 1

2015 09 01 Prix Albert Rayon 2



Point de vue du Haras de Lou

J’ai décidé de publier, avec l’accord de son auteur, le « Point de vue » de Christian Germain, célèbre Eleveur et Propriétaire de trotteurs à la tête du non moins célèbre Haras de Lou. Si son avis vous intéresse, rendez-vous sur sa page Facebook en cliquant ici.

Deux leviers urgents : la Province et le Prix d’Amérique

Si j’interviens, c’est bien sûr en tant qu’acteur de la filière mais surtout avec un œil de sportif dans le but de faire bouger les lignes, rendre nos courses plus attractives pour conserver notre public actuel et tenter de conquérir et séduire un nouveau public surtout à Paris.

La communication doit accompagner la compétition et non l’inverse.

Pour cela il faut rendre nos courses plus attrayantes. Vouloir faire de nos courses un sport, cela ne se décrète pas ; Il faut simplement en utiliser au mieux les outils et les ingrédients.

Je propose d’agir d’urgence sur deux leviers : la province et le Prix d’Amérique.

LA PROVINCE

La Province reste le berceau des courses, son vivier, grâce en grande partie à ses nombreux bénévoles. Il faut faire vivre au mieux tous ces hippodromes qui sont des lieux de fête, de rencontres conviviales. Ce vivier il faut l’entretenir et l’aider financièrement pour améliorer l’accueil, la communication.

Intensifier la communication
Dans chaque fédération et dans chaque société il faut nommer un responsable de la communication, Ceux-ci travailleront de concert avec les médias locaux et régionaux pour couvrir au mieux chaque réunion par de reportages avant et après les réunions (reportages ciblés sur les jeunes propriétaires, éleveurs, entraîneurs, drivers, apprentis) en utilisant les outils numériques (mails, facebook, twitter) à l’instar de Jean-Philippe MASSIEU à Cherbourg.
Je salue au passage le retour de « Provinces-courses » et souhaite son étendue à toutes les régions de France,

Responsabiliser les propriétaires, les éleveurs, les entraîneurs,
En province comme à Paris, prenons soins de nos propriétaires grands et petits, porteurs de parts, de nos éleveurs, de nos bénévoles, facilitons leur l’accès aux hippodromes avec une mise à disposition d’invitation non limitée en nombre en leur confiant pour les plus avertis un devoir et une mission de pédagogie près de leurs invités, c’est de la responsabilité de chacun.
Aidons nos entraineurs déjà très pris à mieux communiquer (Romain LARUE s’est engagé sur cette voie, bravo à lui) à donner des informations sur leurs chevaux au plus près de la course, à organiser ponctuellement des portes ouvertes.

Valoriser les courses de province
Décentralisons quelques courses de groupe 2 pour créer de véritables événements en province sur des hippodromes ciblés à fort potentiel public selon la saison avec une importante couverture médiatique (presse écrite, télévision régionale, réseaux sociaux, Province courses).

LE PRIX D’AMERIQUE

Tout le monde a entendu parler du Prix d’Amérique, il faut utiliser au mieux ce vecteur médiatique pour conquérir un public et l’intéresser à terme à nos courses.
Il faut repenser d’urgence notre épreuve phare du meeting d’hiver. Cette course n’étant pas une épreuve de sélection au niveau de l’élevage (elle est faite avant dans le circuit classique de 3 à 5 ans), elle doit devenir notre CHAMPION’S LEAGUE ouverte à tous, hongres compris.

Le cœur d’un sport reste la compétition.
En effet qu’est ce qui passionne le public et les médias ? C’est la pression, la tension, l’émotion que suscitent les formules éliminatoires, « les matches couperets ».
Le concept actuel des « 4B » sur des distances diverses (2100m autostart, 2700m, rendement de distance, avec des chevaux qui font le tour, sans tous les meilleurs : hongres exclus) est totalement inacceptable sur le plan sportif et illisible pour le grand public. Cela s’apparente plus à des matches amicaux pour certains concurrents, alors qu’il s’agit de rencontres officielles, tremplin au Prix d’Amérique. Même les médias hippiques ne s’y retrouvent pas, Il s’agit d’une véritable « pompe à brouillard ».

Alors organisons enfin une compétition non seulement pour la filière et les initiés mais aussi pour le grand public. Donnons lui des courses lisibles, compréhensibles, donnons lui une histoire à vivre, à partager en famille, avec des copains. Respectons le tout simplement. Mettons en place un tableau final comme on le fait sur tous les grands évènements sportifs selon le principe des qualifications et des éliminatoires, ¼ finale, ½ finale, finale.
Aujourd’hui, le seul suspens concerne la participation d’éventuels « has been » au profit de valeurs montantes performantes mais présentant moins de titres sur l’ensemble de leur carrière. Imaginez DESCHAMPS, sélectionnant RIBERY (titré mais peu performant depuis plusieurs mois) au profit de la valeur montante FEKIR. Je vous laisse deviner le « tollé » médiatique et populaire.

Concrètement je propose douze compétitions qualificatives de seize partants dans les 12 fédérations régionales afin de ratisser large et susciter un intérêt médiatique et populaire dans toute la France à partir de mi-décembre.
Quinze jours plus tard, les 24 qualifiés régionaux (les deux premiers de chaque qualificative) affronteraient les 40 meilleurs chevaux français et étrangers à Vincennes dans quatre quart de finale (deux le samedi et deux le dimanche) dont les huit premiers seraient qualifiés.
Quinze jours, plus tard, on organiserait la première demi finale le samedi et la seconde demi-finale le dimanche avec seize partants dans chaque. Les huit premiers de chaque demi-finale empocheraient leur qualification pour la grande finale que constituerait le Prix d’Amérique, les gagnants du Critérium Continental et du Prix Ténor de Baune compléteraient la start list pour réunir les 18 partants le dernier dimanche de janvier.
La veille, le Prix du Luxembourg (d’ailleurs pourquoi ce nom, le Luxembourg n’étant pas un pays de courses) pourrait devenir la finale consolante pour les deux fois huit chevaux éliminés dans les demi-finales.

Avec ce système très classique en sport, la compétition sera compréhensible, lisible pour tous et surtout par tous les amoureux de sport. Quinze jours avant la grande finale, les 18 qualifiés seront connus de tout le grand public. Les médias régionaux et nationaux pourront faire des papiers bien en amont de la finale et ainsi créer le « buzz ».
De la sorte, nous ferons revenir un vrai public aimant le sport sur nos hippodromes et non un public « virtuel », plus intéressé par des concerts que par les courses. Nous aurons ainsi plus de chance de fidéliser un public grâce à une compétition spectaculaire, attrayante, accompagnée (j’en suis certain) par de nombreux médias régionaux et nationaux, même généralistes. Rêvons un peu : à défaut de vendre immédiatement des droits télé sur nos courses, peut-être que certains médias généralistes pourraient être intéressés pour diffuser, à moyen terme, toutes les phases finales du Prix d’Amérique.
Nous rendrons aussi notre sport transparent, lisible, compréhensible.
Refuser ce changement serait se condamner à court terme, serait entretenir la suspicion sur nos courses et rendrait inutile toutes les tentatives pour faire de nos courses « un sport ».
N’hésitons pas, faisons preuve de courage. Cette évolution sera perçue comme un véritable « électrochoc » dans le monde des courses et dans celui du sport. Celà serait la plus belle des publicités pour notre grande épreuve et pour notre filière en général. 

Christian GERMAIN
Eleveur et propriétaire

Détail du système de qualification

Samedi 19 et Dimanche 20 décembre 2015
Epreuve qualificative, ouverte aux chevaux de 4 à 10 ans, hongres compris ayant gagné au moins 50 000€ depuis le 1er janvier 2015 sur une distance comprise entre 2650m et 2900m suivant l’hippodrome choisi dans la fédération, 16 partants. Les deux premiers sont qualifiés pour les ¼ de finale à Vincennes : soit 24 qualifiés provinciaux

Samedi 2 et Dimanche 3 janvier 2016
Entrée en jeu des 40 meilleurs chevaux français et étrangers. Epreuve qualificative, ouverte aux chevaux de 4 à 10 ans, hongres compris ayant gagné au moins 50 000€ depuis le 1er janvier 2015 sur la distance de 2700m GP. Soit une participation de 64 chevaux( 24 régionaux + 40 meilleurs français et étrangers). Les 8 premiers de chaque batterie sont qualifiés.

Samedi 2 janvier : deux ¼ de finale à 16 partants sur 2700m GP
Batterie A : 6 régionaux + 10 chevaux francais et étrangers répartis selon le système habituel des dédoublements de courses.
Batterie B : idem
Dimanche 3 janvier : deux ¼ de finale à 16 partants sur 2700 GP
Batterie C
Batterie D

Samedi 16 et Dimanche 17 janvier 2016

Samedi 16 janvier : ½ finale à 16 partants sur 2700mGP avec les huit premiers des batteries A et C.
Dimanche 17 janvier : ½ finale à 16 partants sur 2700m GP avec les huit premiers des batteries B et D.

Samedi 30 et Dimanche 31 janvier 2016

Samedi 30 janvier : Prix du Luxembourg (qui pourrait être renommé) qui deviendrait la petite finale ou finale consolante avec les huit battus de chaque ½ finale.
Dimanche 31 janvier : Prix d’Amérique qui deviendrait la grande finale avec les 16 qualifiés issus des deux ½ finales + le vainqueur du Continental + le vainqueur du Ténor de Baune donc 18 partants sur 2700m GP.

En cas de non partants à partir des ¼ de finale : les chevaux classés 9ème, 10ème et plus ayant obtenus le meilleur temps remplaceront les absents.



Prono et Résultats du 20 septembre 2015 à Alençon, Laon et Vincennes

Alençon :

Charly du Pont (L.Col) : 3ème – attelé – 11 000 € – (bien engagé, courageux, confié à Loic, sa chance est sérieuse) – Toujours vu en bonne position derrière les leaders, Charly du Pont est venu bien finir à la corde pour prendre la 3ème place, à distance des 2 premiers. Pour voir la course : ici

Charly du Pont 20 sept 2015

Charly du Pont 20 sept 2015 b

Charly du Pont 20 sept 2015 a

Laon :

Camelia du Pont (T.Viet) : 10ème –  - monté – 13 000 € – (ce sera un peu plus facile que lors de sa dernière sortie à Vincennes, pour une place) – Comme à son habitude, Camelia du Pont est parti très lentement et a fini dans le lointain.

Braga Soyer (T.Viet) : Dist – attelé – 17 000 € – (chance) – Bien partie, Braga Soyer a rapidement pris la tête et la corde pendant un tour, puis relayée en tête, elle a suivi en deuxième ligne à la corde pendant le 2ème tous, puis s’est étrangement dérobée dans la ligne droite, étant distancée alors qu’elle disputait les places. Pour voir la course : ici.

Babelle du Pont (Ph.Masschaele) : Dist – attelé – 17 000 € – (sage, elle a la pointure d’un tel lot) – Babelle du Pont s’est élancée au galop.

California du Pont (T.Viet) : 7ème – 1’22″4 – attelé – 12 000 € – (ce sera sa première sortie attelé) – S’élançant aux 25 mètres, California du Pont n’a jamais été en mesure de refaire son handicap. Pour voir la course : ici.

Alpha du Pont (Melle M.Declerck) : 9ème – 1’19″6 – attelé – 14 000 € – (courageux, confié à Marie, il peut envisager une place) - 

Vincennes :

Barcelona du Pont (JY.Rayon) : 3ème – 1’15″4 – attelé – 39 000 € – (elle peut disputer les places) - Sur une troisième ligne à la corde en plaine et sur une quatrième en montant, Barcelona du Pont (27/1) s’est dégagée à la sortie du dernier tournant et a bien fini mais moins vite que Bohème du Juillé.

 



Prono et Résultats du 18 septembre 2015 à Vincennes et au Croisé-Laroche

Vincennes :

Venise Soyer (JM.Bazire) : 7ème – 1’13″6 – attelé – 44 000 € – (bien engagée, confiée à JMB, en forme, face aux femelles, tout est au vert !) - Pas très heureuse après un tour, alors qu’elle se trouvait au sein du peloton, Venise Soyer (6,8/1) a effectué une ligne droite très correcte, finissant assez près des premières.

Le Croisé-Laroche :

Cannelle du Pont (T.Viet) : Dist – attelé – 15 000 € – (pour apprendre à trotter…) - 



123

CRA |
FRANCOIS CARDINAL |
éCampionissimo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pétanque Club des Trois Ave...
| windjammer
| KART'Max