Le Top 20 des « du Pont »

Un premier classement a été effectué par les gains totaux en courses, pas obligatoirement sous la casaque Rayon. Un deuxième classement a été établi à partir des gains par course, c’est à dire les gains totaux divisés par le nombre de courses courues, pas obligatoirement sous la casaque Rayon. Statistiques arrêtées au 2 décembre 2018.

Cliquez sur les tableaux pour les voir en entier.

Notons sur le classement des gains totaux :

20 aux gains

  • Davidson du Pont, troisième de ce top 20 à 5 ans, et qui est malheureusement le seul encore actif,
  • la quatrième place de Baccarat du Pont en courses, et cité 6 fois comme père, et quelquefois grand-père…
  • Le Loir qui place 4 produits dans ce top 20,
  • mais surtout le triplé du couple Baccarat du Pont – Alba du Pont qui place 3 produits dans ce top 20 !
  • et encore mieux, la présence « cachée » de Kama du Pont, grand-mère de grande classe puisqu’elle place 6 de ses « petits-enfants », étant la mère de Violetta, Alba et Dona du Pont,
  • La descendance de Davidson du Pont est bien présente dans ce classement avec son père Pacha du Pont, ses tantes Jalba du Pont et Lalba du Pont, et ses 2 grand-pères Pelican du Pont et Baccarat du Pont,
  • Soirée du Pont, présente en temps que mère de Quarla du Pont, et dont une autre fille, Ma Soirée du Pont, est elle aussi présente en temps que mère de Tesaco du Pont.

Notons sur le classement des gains par course : 

20 aux gains par course

  • l’entrée tonitruante de Davidson du Pont qui détrône Courlis du Pont, l’actuel recordman aux gains totaux. Avec près de 25 000 € de gains par course, à 5 ans…, avec ses 68% dans les 3 premiers.., on peut raisonnablement penser qu’il ne va pas s’arrêter là… 
  • les débuts prometteurs de Freyja Pont qui elle aussi, un peu à la manière de Davidson du Pont, perfore le classement en entrant directement à la troisième place avec 8 000 € de gains par course et 67% de victoire !!!
  • les belles positions de Davina du Pont et Celinia du Pont,
  • les beaux scores des trotteurs « monté » avec Courlis du Pont, Valette du Pont (jeune retraitée) et dans une moindre mesure Pacha du Pont et Quarla du Pont qui ont glané une bonne partie de leurs gains dans cette discipline, 
  • la belle 7ème place de Pacha du Pont, pourtant arrêté entre le 26 juin 2009 et le 21 janvier 2012, et présent comme père du leader,
  • les très beaux scores des regrettés, car morts beaucoup trop jeunes Iglisias du Pont et Prince du Pont, ou arrêté tôt comme Jericho du Pont.
  • l’omniprésence de Baccarat du Pont, en tant que cheval, mais surtout en tant qu’étalon (5 fois), catégorie ou nous notons également la présence de Ismaël du Pont, Pacha du Pont et Urfist des Près,
  • les exploits des 3 demi-soeurs Violetta du Pont, Dona du Pont et Alba du Pont, qui placent chacune des produits dans ce top 20, les 3 demi-sœurs honorent leur mère Kama du Pont

Cette situation montre très clairement que l’élevage du Pont est en train de vivre une de ses meilleures périodes, et on ne peut que s’en réjouir ! La présence de Davidson du Pont, Freyja du Pont, Davina du Pont, Celinia du Pont sont de belles preuves, mais en y regardant de plus près, on constate que l’arbre généalogique de Davidosn du Pont est très présent avec les positions dans ce classement de son père Pacha du Pont, de ses 2 grand-pères Baccarat du Pont et Pelican du Pont, et de sa grand-mère maternelle Rolls du Pont

Il convient de prendre en compte d’autres chevaux de l’écurie Rayon qui ne portent pas le suffixe « du Pont » mais qui ont fait voire font encore les beaux jours de l’écurie comme Dollar Soyer à 3 650 € / course en 44 courses, Dalba Soyer (fille de Pacha du Pont) à 3 155 € / course en 33 courses, Venise Soyer à 2 539 € / course en 84 courses) et le malchanceux  Atout Soyer à 2 204 € / course en 11 courses, trop vite arrêté sur blessures.

Pour compléter ces classements, citons les « presque » du Pont, c’est à dire des chevaux dont la mère (et quelquefois le père) provien(nen)t de l’élevage du Pont, qui ont ou ont eu une belle carrière :

  • (1980) – Ogino (Vasco – Sonnette du Pont) : 468 933 € – 1’17″2 monté – étalon de 1987 à 2004
  • (1981) – Polka Dop (Horse Born – Antilope du Pont) : 232 515 € – 1’13″2 attelé – poulinière de 1990 à 1996
  • (1983) – Radian du Val (Eole Grandchamp – Gracieuse du Pont) : 238 813 € – 1’13″9 attelé – étalon de 1993 à 1994
  • (1985) – Tenor de Baune (Le LoirColivette) : 1 459 547 € – 1’14″3 attelé – étalon depuis 1993
  • (1993) – Filou de la Grille (Le LoirPaola du Pont) : 495 247€ – 1’12″7 attelé – étalon depuis 2002
  • (1999) – Lontzac (Sebrazac – Fanny du Pont) : 768 010 € – 1’11″4 attelé – étalon depuis 2009
  • (2000) – Manychaille (Chaillot – Fanny du Pont) : 209 340 € – 1’12″4 attelé – poulinière depuis 2009
  • (2000) – Marine du Hauzey (Go Lucky – Angelina du Pont) : 289 090 € – 1’12″4 attelé – 1’15″1 monté,
  • (2003) – Pinson (Baccarat du Pont – Angelica du Pont) : 792 240 € – 1’13″7 attelé – 1’11″4 monté,
  • (2004) - Quopeck (Goetmals Wood - Cendrilla du Pont) : 346 490 € – 1’11″7 attelé – 1’19″6 monté.
  • (2005) – Rachmaninov Seven (Korean – Indiana du Pont) : 418 975 € -1’11″9 attelé.


zestjacksband66 |
SuperFlorilège |
land61 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES CREATIONS DE MUMU
| les broderies en follie
| lesmainsdefees