Davidson du Pont étalon

28 juillet 2022 : Qualifications de Caen

- Kracdarche (Davidson du Pont – Ola d’Urzy) qualifié est 1’19’’4
- Katko des Caillons (Davidson du Pont – Bombe de Caillons) qualifié en 1’19’’0
Félicitations aux entraîneurs respectifs C.Godard et A.Favris.

7 juin 2022 : naissance de la fille de Davidson du Pont et Twilight Time chez Stig et Karin Johansson 

EE3F77E0-0355-4EAC-9399-99954BAD14E3

0A7745B6-7315-4AD0-A4E9-FE5C4645A100

73F7DD2F-E92F-4BD9-A905-34AB7FED9A07

0F405369-DB49-4755-ACBB-B3202224F37F

3A126A87-B36E-4393-9C25-F09ABA12AA02

83CE92EA-D262-416F-B492-CE9055ED5D15

CB2E2F36-BB77-41A0-84F2-9395E101EE8E

 

50353B20-A6A3-4215-9EB2-66C218515B29

E79949D4-156D-47B2-B1F6-5F7D6138B45A

325DC017-0F82-4060-81DB-592777B1BEF3

17 mai 2022 : Jour de qualification de la première fille de Davidson du Pont 

Bravo à Karless Danica (Arless du Rib par Memphis du Rib), encouragements à son entraîneur N.Lemétayer.

6B1811E0-332D-42C3-B077-B700884CE225

FD913EA6-FAC0-4A53-AD58-2C0024933A80

11 mai 2022 : Jour de qualification du premier fils de Davidson du Pont 

Bravo à Kansas Piya (La Cocherie par Rêve d’Udon), encouragements à son entraîneur N.Viel-Pierre.

2 décembre 2021 : nouvelle parution du guide des étalons

BA97D287-2EB6-432E-AC29-229C7D97013B

439B752B-35BF-405D-96F8-A1646087D0FE
CC252379-3AEB-40E9-AB0A-E8F35102BE2A

6 novembre 2021 : le point sur les naissances 2021

Production Davidson 2021

3 septembre 2021 : Kracdarche, fils de Davidson du Pont, acheté 40 000 € aux ventes Arqana Trot

Image de prévisualisation YouTube

68F9854B-E221-4FDF-9BAD-842AEE9CDE1B

2EBFF432-2C4F-40CB-A295-DD39AA225D05

F8D17231-2C62-4095-9777-AD604FF1F5DB

24 août 2021 : excellente nouvelle de Suède !

Karin Johansson nous avait prévenu sur les réseaux sociaux le 5 juillet dernier : Davidson du Pont et Twilight Time (Juliano Star – Nillan Viking) se sont rencontrés au Haras de la Potardiere… et la bonne nouvelle vient de tomber : c’est positif.

Merci à Karin qui partage avec nous le reportage photo de cette rencontre, en nous présentant tout d’abord Twilight Time, accompagnée sur certaines photos de son dernier foal, une fille de Cash and Go, puis sa mère Nillan Viking :

00B89C98-1487-4F4E-8B4F-0037AACD7D23

D92B4CD9-E041-41DF-8CD4-2DC6E0BC1C68

D6EBB90F-61F5-4CF6-9DCC-4140678D0812

BE2FEB12-7346-449D-81D6-69552D27F956

puis de l’arrivée de Davidson du Pont, accompagné de Gaby :

800B8E29-4EA0-4C23-B224-6473715D44DA

79476A7B-121B-4052-8316-BFF922FFD03C

37F81636-A502-4DB6-9DD4-5530D19E7939

à suivre…

21 août 2021 : la vidéo de présentation de Keep Calm One (Davidson du Pont – Oyolsa de Yolsa), merci à Valter Antognoli pour le partage !

Image de prévisualisation YouTube

14 août 2021 : les premiers produits de Davidson du Pont inscrits aux ventes Arqana de début septembre 2021 :

2A0303FE-96CA-48F5-9486-5CAA55216AD6

0357DA48-3DB8-4B43-96BB-9B7F836BB8F8

17 juillet 2021 : la première fille de Davidson du Pont qui portera le suffixe « du Pont » est une fille de Rasta du Pont 

Image de prévisualisation YouTube

20 mai 2021 : des nouvelles de Kléa Roc, fille de Victoire des Bots (Baccarat du Pont) et Davidson du Pont 

5E7BC7A7-0B6E-4C9D-8720-1320D9ECB45F

1A1CB34C-6A05-43DA-982F-00A3483157A2

10 mai 2021 : des nouvelles du fils de Vinochka (par Davidson du Pont), merci Marta.

5D5E2142-D35A-4141-AD29-92A690B05E4A

0D00DF70-8B2D-4F25-9ED6-D8516B979094

CE860ADF-B10D-4224-B39B-67B68919EB4A

26 avril 2021 : bienvenu à ce petit gars, par Davidson du Pont et Vinochka (Finger Deus). Photos Marta Vergani.

55598175-FB72-4BE4-8B4B-85D96C2D5194

97648FD1-C8DF-4723-B033-5C4623202250

EBE5A19D-AC6F-4F65-8B82-067067606866

13 avril 2021 : bienvenue à Lady Jamini, par Davidson du Pont et Brise des Noëls (Flash du Cossé), née à la Petite Ouette (53) pour l’écurie Jamini. Photos Arthur Lucas

1FDCFDA6-6533-49B3-99FD-3BB5FE48D6A2

C0090B32-F581-4F1C-AE6B-73A410AC91E1

494D50CA-B2E9-4895-95AD-34D61047F437

20 février 2021 : un point sur les produits 2020 de Davidson du Pont déclarés aux Haras Nationaux

Production Davidson 2020

8 février 2021 : le guide des étalons 2021 est sorti

5D72EB96-D719-4EA2-8C5C-78F0BF95F80F

948BACAA-8D37-4D3D-A6C8-E61A323F05BB

9D958F17-B969-4EBD-9F8B-783FF88217F6

4BBA2BB4-E51E-4E01-8098-7CEF884BED22

2FF67992-C15E-41B2-B4C4-56C6814C64BF

28 novembre 2020 : la saison de monte 2021 de Davidson du Pont se déroulera au Haras de la Potardière, à Crosmières (72).

La Potardière 1

La Potardière 2 

3 novembre 2020 : Karless Danica (merci Alizé pour la photo)

E5FAB4DD-5F2B-46A8-8DA8-4FCA0EFA32E4

19 juin 2020 : Davidson du Pont fait sa marche au Haras de Sassy

Image de prévisualisation YouTube

merci à Clélia

18 juin 2020 : Kléa Roc, à gauche, fille de Davidson du Pont

Ses 4 grands parents se nomment : Pacha du Pont, Laguna du Pont, Baccarat du Pont et Kabella du Pont !

44703C98-E394-4802-BC3E-915363C0A30B

20 mai 2020 : Davidson du Pont au paddock au Haras de Sassy

2B4ED0A3-D339-4F83-9137-740E6FC5AD8B

#9 – 6 mai 2020 : nouvelle naissance d’un fils de Davidson du Pont, au Haras de Sassy :

La mère est Onorina (Hermès de Péricard –  Dunorina). Merci à Céline Lhérété du Haras de Sassy pour les photos :

73B545A1-A333-4846-9C5A-688EA4009FA9

D8C7B0E0-AD21-40B5-B06D-2BC1294D02A5

24D62D5F-8591-449D-A6B0-4C8604BE74A1

E565C948-3BEC-427A-92C0-FA9107E87FB9

#8 – 12 avril 2020 : un nouveau mâle (frère utérin de Beauté d’Arche) pour Davidson du Pont, au haras des Vertes Prairies :

La mère est Ola d’Urzy (Halimede – Image d’Urzy). Merci à Le Trot pour l’information et les photos, relayées par Écurie d’Arche, PM.Prestations et Julien Bloyet :

E2B324A3-E14B-4936-B38C-E2FD1072846B

E32AD095-CFC9-4FE3-8160-810236E9A3D4

AF4D15EB-7A40-4B9E-90C9-4A759AA83215

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

#7 – 1er avril 2020 : Nouvelle naissance pour Davidson du Pont au Haras d’Alesa :

La mère est Beauty Love (Sam Bourbon – Radamanthe). 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

#6 – 31 mars 2020 : une nouvelle fille (sœur utérine d’Eolien de Chenu et Doyolsa de Chenu) pour Davidson du Pont 

La maman est Oyolsa de Yolsa (Vivaldi de Chenu – American Girl). Merci à Le Trot et Claudia Dominici pour l’info et les photos.

05F90920-BF2F-47C4-997A-D14BF1145645

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

#5 – 29 mars 2020 : nouvelle naissance, une pouliche, pour Davidson du Pont.

La maman est Briatta (Niky – Querriana), avec une photo aimablement envoyée par Lucile Germain le 19 avril.

9E6CCA96-1277-46ED-8A61-55863BCA5BC4

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

#4 – 22 mars 2020 : premier fils pour Davidson du Pont !

Et c’est encore le Haras de la Paumardière qui enregistre cette naissance, la deuxième. La maman, Quarla de Mouelle présente de très belles origines : Dahir de Prelong – Hetula du Tilleul. J’attends une photo …

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

#3 – 15 mars 2020 : troisème naissance déclarée pour Davidson du Pont chez Mr Christophe Clin : la mère est Viva Yad (Niky – I Miss You).

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

#2 – 19 février 2020 : une deuxième fille pour Davidson du Pont !

Elle est née au sein de l’élevage Roc, et la maman, Victoire des Bots (Baccarat du PontKabella du Pont) se porte bien, la preuve en image :

032F7976-1FC9-4AC5-BB3C-2E2879EC4338

1er avril 2020 : la deuxième fille de Davidson du Pont (née le 20 février) s’appellera Kléa Roc. Merci à l’élevage Roc pour la photo :

CAF4A081-5B19-42B4-A207-488BCC5FA723

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

12 février 2020 : bel hommage à l’élevage du Pont dans Paris-Turf :

4E1D989C-AC5C-4D8D-A4D3-2A3F96376C0E

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

#1 – 10 février 2020 : le premier bébé de Davidson du Pont est une fille !

La maman, Arles du Rib (Memphis du Rib) et sa fille se portent à merveille, la preuve en image. Merci au Haras de la Paumardière pour le partage d’information. Son nom, pas encore choisi, devrait se terminer en Danica

2E8CC394-44D1-4039-8EBC-E68244B5C8E1

69153BDD-F205-4F72-8E3A-A98039C96563

12 avril 2020 : la première fille de Davidson du Pont (née le 10 février), tout en beauté… Merci Alizè pour  la photo :

27171263-DAF0-4E1E-9946-C7AA4C73DE00

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

4 janvier 2020 : mise à jour du site du Haras de Sassy

06956DDA-9999-43B8-BF82-25F73A007EC1

980E5E8F-2956-450E-B8B9-9ACA6B6C22DC

11777FEC-6BD5-4D0C-8CA4-E12AA16E10E6

3A0568E5-982C-4528-9D1D-F647F6E84837

09409E8C-5091-49A7-A190-3000C81B10AB

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

16 novembre 2019 : Jean-Yves rend visite à Davidson du Pont à Grosbois

JY et Dav 1

JY et Dav 2

JY et Dav 3

JY et Dav 4

JY et Dav 5

JY et Dav 6

JY et Dav 7

JY et Dav 8

JY et Dav 9

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

16 août 2019 : de face…

4A51682C-E136-48F9-8C43-66DFE9B563E6

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

22 juillet 2019 : de retour du haras, direction les plages…

6B6B5955-E4D5-4BC6-9888-F0815C0C5CEE

A72A8510-3B95-4DD4-9009-816FD92C5FAA

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

5 juillet 2019 : en attendant mon retour en compétition…

2019 07 05 Crack série

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

1er juillet 2019 : Paris-Turf nous dit…

9C723D6A-7A5D-4A77-9B14-C77F0ACF60DD

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

9 juin 2019 : Paris-Turf à propos du Prix Louis Jariel

9410CBD1-26C7-4F46-B0AD-5F0210106CF0

A1889FF2-6413-44E1-B45B-8D515194CE21

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

31 mai 2019 : Paris-Turf, suite à l’Elitlopp…

DC56735B-587F-4AA9-9AE7-0B48C1083DB3

A37188C0-D84B-42C2-890A-964200A89D9F

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

20 avril 2019 : Max est allé rendre visite à Davidson du Pont et m’a gentiment fait suivre quelques photos, merci Max !

2019 04 19 au box

2019 04 19 marcheur

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

3 mars 2019 : Après avoir établi le nouveau record de la piste de Vincennes, sur 2200 mètres départ volté, en 1’10″1, Davidson du Pont est arrivé au Haras de Sassy pour y débuter sa première saison de monte, entouré des meilleurs.

2019 03 03 Davidson du Pont arrivé 1

2019 03 03 Davidson du Pont arrivé

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

25 février 2019 : Paris-Turf

0B757170-9D03-4AF2-85D2-5B0C3DC90BCA

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

5 janvier 2019 : le site Internet du Haras de Sassy

Pour visiter le site : ici sinon le résumé ci-dessous

83B59FF5-A125-4510-85A8-CBF0FD3D71C3

F9086C6F-58E9-4ADE-B0EB-32415E6DF7DC

1EB740DE-C552-4A82-8641-3AB827C03000

1306B016-935E-47AB-A5C4-A023E821CBBB

38DE000E-E699-4E7D-A8CB-3A12DFD4B83D

FB359E04-D874-48B1-ACA9-E36D73EDD13E

C3E59C14-B612-4BF0-B015-7B0F91DE6839

0E887477-4FD5-46D2-AA6A-16F41C5DF26B

9B9599A5-A33D-432F-8CA4-2E6299991050

4C882D39-EDED-4F59-AD33-D1B699DD8334

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

21 décembre 2018 : Province Courses

2018 12 23 Province Course

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx 

3 octobre 2018 : confirmation !

2018-10-03-pt

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

30 septembre 2018 : Davidson du Pont fera la monte en 2019 au haras de Sassy

2018-09-30-pt

Davidson du Pont étalon dans 00 Davidson du Pont étalon
What do you want to do ?

New mail

 dans 00 Davidson du Pont étalon
What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Jacara du Pont

21 juillet 2022 : Jacara du Pont se classe 7ème.

2022 07 21 Jacara

04D7571E-5C61-4256-A168-63BCC8ADAB83

1er juillet 2022 : Jacara du Pont se classe 6ème.

2022 07 01 Jacara

Jacara 1 juillet

17 juin 2022 : pour sa rentrée, après 2 mois d’absence, Jacara du Pont se classe 6ème, en trottant en 1’15’’6 sur 2640 m (+20 m)

2022 06 17 Jacara

61D27629-8B50-4AAD-830F-707024FAD87C

A259DEA6-A1CF-4E08-BB17-6B5271AD452B

7 mai 2022 : Jacara du Pont à Aby (Suède) est finalement déclaré non partant 

29D3DFFE-A419-43C0-A6D4-872AF11B2073

5B0F11D2-3C3F-4F06-A4D4-F1A7BDA36523

20 avril 2022 : très belle 2ème place de Jacara du Pont à Bergsaker (Suède) avec un chrono de 1’15’0, nouveau record.

2022 04 20 Jacara

C1E66094-22BF-4E21-BAE5-A27E2A886D0B

La course sur ATG :

Image de prévisualisation YouTube

4B77AC86-DEC7-4233-8E65-C545A7B5E144

3 avril 2022 : Paris Turf 

1EE6E0F4-1C1E-4EA1-A5DA-35CF85445130

2 avril 2022 : nouvelle victoire de Jacara du Pont, à Bergsaker (Suède), après 3 mois d’absence. Le chrono : 1’16’9.

2022 04 02 Jacara

Image de prévisualisation YouTube

F658806F-ABB8-43FB-BDB8-7334F3ABB0D2

F70C96AC-830F-4098-8F51-D5755753D034

90578931-D6D2-408E-86D0-05BDB3390837

7706598A-44DB-40D2-B12E-7E84CB805436

83C5602F-9C0D-4208-9C41-2050EBA14D84

DAF9C1FC-31AB-45C1-B32C-15E31739E9B3

1E19EC14-F9B2-4CAE-B659-11F6E2BB2EA1

29 mars 2022 : lu dans Paris Turf 

8C1F8E6B-472B-4DAB-BAC6-2B3AD976B2F1

25 décembre 2021 : photos ALN :

07516370-B8CD-49FA-A19D-4DA01240705D

FF9EAA16-E242-4D57-AF59-F6A016D3CB27

70B15E32-8726-40E4-8B0B-33554CDE94B7

029DFBB3-A54F-4CFE-8C06-9D3CB8C71E76

24H au Trot :

47E354CA-5C91-4480-B0C1-6A47628E3351

Paris-Turf

601679E9-9D65-4B26-95D4-6BF448C35064

23 décembre 2021 : la presse en Italie

F38F51A6-F5D7-46C1-A262-4703196056BF

traduction :

Depuis hier, un poulain « suisse«  a établi le record des pistes suédoises sur le double kilomètre avec départ arrêté. Le cheval en question s’appelle Jacara du Pont et a été élevé par le Français Écurie Rayon (photo), qui en est également le propriétaire. Le père de l’abréviation historique « du Pont », dont le représentant le plus célèbre est évidemment Davidson, a bien mêlé tradition et innovation en inscrivant sa jument Falbala du Pont (Kool de Caux) au stud-book suisse, ceci afin de lui donner l‘étalon italien Traders. Le résultat est ce puissant poulain « mondial », transféré en Suède pour la compétitkon dans l’écurie de Kevin Gondet, un entraîneur français qui a depuis longtemps déménagé en Europe du Nord. Jacara du Pont, qui a obtenu hier son deuxième succès en quatre courses dans sa carrière, s’est exprimé avec un chrono remarquable de 1’15’’7, améliorant le précédent record de plus d’une seconde et demie. Derrière le vainqueur, profitant de l’erreur d’Olivia Coger à la drive mais tombant également bien en deçà du record précédent, le favori Donnie Darko Font, un natif élevé à Fontanette et appartenant à No.Ma Farm, un poulain entraîné par Tomas Malmqvist et qui était dans la deuxième course de sa carrière. Donnie Darko est le fils de Readly Express et de la suédoise Donna Sisu (Mythical Lindy).

22 décembre 2021 : à Aby, nouvelle victoire de Jacara du Pont pour sa quatrième sortie. Au passage, il établit le nouveau record des 2 ans en Suède, sur 2140 mètres départ volté (1’15″7).

2021 12 22 Jacara

26760F16-1EC7-412D-A6E4-322C3B92AA07

C1EFDDD0-CA06-452C-8E36-53231F97D803

D31BD978-D8A8-4C01-A25C-CC150FB9121D

D79A438D-B082-445C-B0EF-047EF80C4115

traduction : 

Un record suédois battu par un Suisse 

Un trotteur originaire de Suisse bat le record suédois de 1,6 seconde. Est-ce déjà arrivé ?

Jacara du Pont (Traders – Falbala du Pont), entraîné par Kevin Gondet, a remporté hier sa deuxième victoire sur le sol suédois, une victoire avec un handicap de 20 mètres supplémentaires, à Åby dans une course de deux ans avec Stefan Persson au sulky. « C’était une course rythmée et difficile, il a dû se battre pour gagner. C’est un cheval d’avenir »  a déclaré Stefan Persson dans le cercle des vainqueurs. Parti avec 20 mètres supplémentaires, Stefan Persson a attaqué en troisième épaisseur, puis en deuxième épaisseur avant de déclencher à nouveau en troisième à 300 mètres du dernier tournant. La ligne droite a été bonne et le fils de Traders a surement réglé le sprint en 1‘15’’7 / 2 160 mètres après un dernier kilomètre en 1’14’’3.

Le record suédois de Vainqueur R.P. (pour mâles et hongres de deux ans nés à l’étranger) établi à Romme le 30 septembre 2016 est battu de 1,6 seconde. Le triomphe d’hier valait 50 000 SEK. « Il est arrivé chez nous il y a trois mois, les propriétaires voulaient le tester en Suède car il n’y a pas d’opportunités de démarrer sa carrière en France en début d’année dernière. Maintenant, Jacara du Pont sera autorisé à se détendre pendant cinq semaines, a déclaré Kevin Gondet, licencié à Eskilstuna.

Une grand-mère deuxième du Prix de Paris

Falbala du Pont est une fille de la superstar Jalba du Pont (par Baccarat du Pont – Alba Pont), 1’11‘’ am / 795 172 €, qui a remporté le Prix de Bretagne et le Prix de la Marne en 2003. L’année suivante, elle a terminé deuxième du Prix de Paris derrière Jag de Bellouet. On peut aussi ajouter que Jalba du Pont a participé à trois reprises au Prix d’Amérique, terminant non placée à toutes les occasions. Jalba du Pont a sept descendants et dans son groupe d’enfants se distingue Alova du Pont (par Nice Love), 1’12’’6 m / 198 130 €, et Un Amour du Pont (par Love You), 1’14’’2  / 133 080 €.

Le père de Davidson du Pont 

Jalba du Pont est quant à elle la propre soeur de Lalba du Pont, 1’13’’ / 334 780 €, de Pacha du Pont, 1’13’’9 / 238 370 €, et de Quenza du Pont, 1’13’’8 / 161 920 €. Pacha du Pont est surtout connu comme le père du double dauphin du Prix d’Amérique Davidson du Pont, 1’09’’3 / 1 820 710 €. Si on remonte d’un rang dans pédigrée, on retrouve Kama du Pont (par Volubilis du Pont), 1’22’’4 / 10 946 €, qui est la mère de Karma du Pont (par Blason Clayettois), 1’14’’5 / 196 005 €, et Violetta du Pont (par Lurabo), 1’15’’9 / 139 841 €.

845F1628-C085-471A-8728-2E83792E592B

le canter :

Image de prévisualisation YouTube

la course :

Image de prévisualisation YouTube

5 décembre 2021 : Paris Turf

EC0D7698-43DD-4953-BE0F-F38059C01253

4 décembre 2021 : très belle 2ème place de Jacara du Pont !

2021 12 04 Jacara

Après un départ prudent avec son n°8 derrière l’autostart (tout à l’extérieur), Jaccara du Pont a patienté en queue de peloton avant d’enclencher à 500 mètres du but, réalisant un splendide tournant en 4ème épaisseur pour réaliser une très belle ligne droite, finissant bon 2ème en 1’17’’4. Le reportage complet en cliquant ici.

Une vidéo supplémentaire du retour de Jacara du Pont vers son centre d’entraînement. Merci Jean-Yves.

Image de prévisualisation YouTube

1 décembre 2021 : Jacara du Pont de nouveau en piste à Bergsaker, le 4 décembre 

4D9E6ED1-4032-4D59-807B-73F88E37FCF1

27 octobre 2021 : A Bergsaker (Suede), victoire de Jacara du Pont en 1’18″4.

2021 10 27 Jacara

E5524E4D-FC29-45AA-8E70-30598815647B

Les photos (ci-dessous) sont de Karin Johansson et la vidéo ici m’a été transmise par Jean-Yves (plus disponible sur le site …) :

396D11F9-C820-4CD6-B78B-E66040FCF0C2

14216044-C91B-4BB7-B98A-2B2F2826E887

2069E671-57D5-4E06-A568-7A0B828D287B

B5A32CF9-C671-4314-93ED-883C7F069ADD

5796AE56-E905-4C47-A9C1-5D75025FC2D0

Photos ALN :

FA3CF576-6EA1-49F8-AFE8-FC83216605FF

837B666A-E7DD-4DDA-8FEC-95E6FE255D24

11 octobre 2021 : A Mantorp (Suède), qualifié le 29 juin 2021 en 1’17’’7, et pour ses débuts en compétition, Jacara du Pont (entraîné en Suisse) se classe 3ème, trottant en 1’17’’4.
La course ici (plus disponible sur le site …)

2021 10 11 Jacara

4CB7C2C5-30DE-4851-BAFE-C0417576E20B

5 octobre 2021 : Jean-Yves m’a transmis une sympathique vidéo de Jacara du Pont au paddock 

Image de prévisualisation YouTube

 

29 juin 2021 à Meslay-du-Maine, qualification de Jacara du Pont (Traders – Falbala du Pont) en 1’17’’7 (entraîné en Suisse).

EA9FD7F9-45F4-4AC3-8416-649DFC4028F4

x

 

What do you want to do ?

New mail

Jacara du Pont dans Jacara du Pont
What do you want to do ?

New mail

 dans Jacara du Pont
What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Pacha du Pont, l’étalon !

2 avril 2022 : 24H au Trot

Pacha du Pont premier étalon du 1er trimestre 2022 par les gains/produit (extraits)

A4F4DD95-8363-480E-9156-E1E765CFB7BC
3F825EAC-DECF-486B-955A-D8F258EE1CDF

2 décembre 2021 : nouvelle parution du guide des étalons 

2843214C-4545-490B-AFDA-5699C8298E3F
BAC73212-3DA4-4C31-B50E-4569EF09CF82

293E30D7-3A21-4B65-A999-6DC7301D4972

2 septembre 2021 : Kacha de Vandel, une fille de Pacha du Pont achetée 35 000 € aux ventes Arqana Trot !

2369C11E-832F-435A-A0A8-789CE5ED85F5

28BE230D-4F79-48EB-BE36-22B50A4CB434

0F500043-2800-4809-BCD6-B2B3CB3BAD7B

13 juillet 2021 : 24h au Trot fait le bilan des étalons au premier semestre 2021

51EF106B-D9F3-495F-A146-859FA79BA41F

7 avril 2021 : Jean-Yves est passé voir Pacha du Pont, 18 ans, en pleine forme !

015EAE95-973C-4655-8782-E714D6F4653B

C46F98A8-339A-4139-B048-B64BF9DA6230

5 avril 2021 : 24h au Trot

06BB6849-50CE-46C4-9161-04D4BA622520

9 février 2021 : lors de la séance photo pour le Prix d’Amérique 2009

4132485A-D8E0-486A-B201-01487EE5FC85

8 février 2021 : le guide des étalons 2021 est sorti

539DC445-E5D4-4539-B808-79419B43828B

27E28A9E-E7F5-4C59-A4C0-89E91B1AE29F

7D3A28A1-EAB0-4B72-ADA2-28869080DD80

19 octobre 2020 : mise à jour des statistiques (données Le Trot et les Haras Nationaux)

A ce jour, Pacha du Pont a produit 255 poulains, dont 176 en âge de courir, 61 ce sont qualifiés (35%), et ont pris part à 1308 courses, enregistrant 87 victoires (6,7%) et 164 places (19,2% dans les 3 premiers), totalisant 2 631 989 € de gains.

Pacha du Pont synthese Le Trot

Pacha du Pont synthese HN

Pacha du Pont synthese HN 1

Les naissances 2020 actuellement déclarées aux haras Nationaux

Prodcution Pacha 2020

14 mars 2020 : le petit Pacha et Uria a été baptisé Kasskou Clemaxelle, il est sublime !

A70BD86E-1CC9-4FCE-9D9A-397EEAA1443B

B06C0F4B-D9AE-4405-88C7-9912A9BE5BAA

22 février 2020 : un petit Pacha du Pont et Uria Josselyn chez mon ami Christian Thoison

4C5010FB-A85D-49FD-8003-FC1564EFAC84

C192EBD3-4F1E-4529-A591-C8FF29546614

3 février 2020 : Pacha du Pont de passage à la Ferme du Pont

CEB09343-5BC8-4304-933B-EBC8A1BDD2E8

9 janvier 2020 :

1BA73A87-7D63-4850-B8AE-1D7679FC292F

E4307C24-219B-455B-9E0F-43981A83D5B0

4 décembre 2019 : mercato des étalons

502F5115-D887-4987-AF8D-0379955D8677

 

F158158D-A1BD-41D7-89A0-31440223862C

582C8418-7E36-4AD5-9AEE-ED342511AE14

15 octobre 2019 : la production de 2019 :

Prodcution Pacha 2019

Prodcution Pacha 2019 2

14 septembre 2019 : Pacha du Pont en vacances à la Ferme du Pont !

2019 09 13 Retour au Pont

Photo Fabienne (merci !)

29 novembre 2018 : le succès de Davidson du Pont éclabousse son père Pacha du Pont !

2018 11 29 Pacha 1

2018 11 29 Pacha 2

2018 11 29 Pacha 3

2018 11 29 Pacha 4

2018 11 29 Pacha 5

2018 11 29 Pacha 6

17 juillet 2018 : le Haras du Dorat

2018 07 23 Haras du Dorat 1

2018 07 23 Haras du Dorat 2

La production de 2018 : 20 poulains immatriculés

Prodcution Pacha 2018

16 avril 2018 : Pacha du Pont 

D1BA8297-D4C0-48A4-8835-2B91D420B56E

76A4A1B3-7126-4AAE-BED2-DBF354B5AF02

31 mars 2018 : Salon des Étalons 2018 :

Image de prévisualisation YouTube

Salon des Étalons 2017 (Le Lion d’Angers) :

Image de prévisualisation YouTube

28 mars 2018 : Extraits d’une très bonne analyse parue sur l’excellent site « Étalons trotteurs » :

D5B941B7-DCCE-435C-BE90-552F79DC6E61

FF3D4985-7612-4DEF-A56A-A268D7C15649

C5773BF2-BA2D-4592-8092-CB67C0483363

F99A2E23-D61E-4845-A151-5C4925534C7D

F63A42C8-8D11-4430-86F1-C8D524003E44

7D8C4584-5C77-4DCA-BACC-619334AD2836

77EB7D08-87A7-46AB-88AB-F2DE110E51F5

9CABEFC3-9BC3-47B7-B7EA-2342AA8E629E

B5704CE3-D66E-4179-B15B-FB5EDF89E2FC

9053EB4D-3385-44D3-BBEE-7B83243532F6

Les victoires de Davidson du Pont (1 Groupe I et 2 Groupes II) rejaillissent sur son père, l’étalon Pacha du Pont :

2018 03 06 PT

2018 03 06 Pacha

La production de Pacha du Pont en 2017 : 45 poulains enregistrés, 7 qualifiés (mis à jour le 19 octobre 2020)

Prodcution Pacha 2017

Bel article et surtout excellente publicité pour Pacha du Pont qui, dès sa première année d’étalon, affiche des statistiques très intéressantes. En effet, au classement du pourcentage de qualifiés, il se classe au 12ème rang pour la génération des D ! 

Stat étalons génération D a

Stat étalons génération D b

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Davidson du Pont s’est qualifié dans l’excellent chrono de 1’17″1 le 13 octobre 2015 à Caen, il a confirmé depuis en se classant 2ème pour ses débuts à La Capelle le 13 mars 2016, puis en ouvrant son palmarès par une facile victoire 15 jours plus tard, toujours à La Capelle.

Davidson du Pont 28 mars 2016 13

Je ne résiste pas également de publier deux photos du magnifique Duck Dryme :

Duck Dryme 2

Duck Dryme

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Vous trouverez ci-dessous la production de Pacha du Pont pour ses 4  premières années de monte (naissance de 2013, 2014, 2015 et 2016) :

2016 : 30 poulains immatriculés, 7 qualifiés (mis à jour le 19 octobre 2020)

Prodcution Pacha 2016

2015 : 26 poulains immatriculés, 9 qualifiés (mis à jour le 19 octobre 2020)

Prodcution Pacha 2015

2014 : 26 poulains immatriculés, 10 qualifiés (mis à jour le 19 octobre 2020)

Prodcution Pacha 2014

2013 : 31 poulains immatriculés, 18 qualifiés (mis à jour le 19 octobre 2020)

Prodcution Pacha 2013

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pacha du Pont pose devant la ferme du Pont pour le guide des étalons du Sept. Pour ouvrir le lien afin de réserver une saillie : cliquez ici.

En cliquant sur ce lien, vous pourrez revoir plusieurs vidéos de Pacha du Pont en course, dont le Prix « Trophée des Masters Jockey » (13 juin 2009) et ainsi apprécier sa victoire loin devant le champion Quemeu d’Ecublei, une victoire tout en puissance et pleine d’autorité ! Un grand moment !

Pacha du Pont photo

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pacha du Pont, le trotteur :

Il est encore un peu tôt pour consacrer ce magnifique modèle, mais tout porte à croire que Pacha du Pont sera le prochain phénomène de l’écurie Rayon. C’est par ces mots pleins d’optimisme que j’avais entamé mon article sur ce magnifique cheval qu’est Pacha du Pont. Malheureusement, sa carrière de trotteur a été parsemée de blessure et Pacha du Pont n’a pas pu défendre ses chances de devenir le crack annoncé…

Pacha du Pont, l'étalon ! dans Pacha du Pont Pacha-du-Pont-21

Pacha du Pont en compagnie d’Aurélien Chapelon

C’est le 19 février 2003 que ce mâle bai, fils de Baccarat du Pont (Florestan – Moscova du Pont) est né, et bien né.
En effet, sa mère est Alba du Pont (Le Loir – Kama du Pont) ce qui fait de Pacha du Pont le propre frère de Jalba du Pont (1’11″ attelé / 1’14″8 monté – 795 172 €) et de Lalba du Pont (1’13″ attelé / 1’13″8 monté – 334 780 €).

Ses performances :

à 3 ans : 1a2a2a
à 4 ans : 7a – Da – 1a1a1a3a2a
à 5 ans : 2a – Da – 5a – 6a – 1a2a – 6a 
à 6 ans : Da – 4a – 2a2a3a3a1m1m1m1m
à 7 ans : 
à 8 ans : 
à 9 ans : 0a – 0a – Da – 8a – 0a – 0a – 0a – 8a – 8a – 1m – 0m – Dm
à 10 ans : Dm – 9a – 4m – 5a

Evolution de ses records et gains : 

à 3 ans : 1’16″2 attelé –                          /   16 000 €
à 4 ans : 1’15″4 attelé –                          /   62 780 €
à 5 ans : 1’14″4 attelé –                          /   34 490 €
à 6 ans : 1’14″   attelé – 1’13″9 monté    / 105 730 €
à 9 ans :                                                 /  14 000 €
à 10 ans :                                               /    5 370 €

Pacha du Pont 13

Ci-dessous, la revue de presse et les photos d’arrivée des meilleures performances de Pacha du Pont :

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

pachadupont22nov2007.jpg

22 novembre 2007 – VINCENNES  : Prix de Villers-Cotterets – 35 000 € – attelé – 2700 m – 1er Pacha du Pont (JY.Rayon) – 6,7/1

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

pachadupont5dc2007.jpg

5 décembre 2007 – VINCENNES  : Prix de Maintenon – 46 000 € – attelé – 2700 m – 3ème Pacha du Pont (JY.Rayon) – 7,7/1

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

pachadupont17dc2007.jpg

17 décembre 2007 – VINCENNES  : Prix de Cresserons – 50 000 € – attelé – 2700 m – 2ème Pacha du Pont (JY.Rayon) – 10/1

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

pachadupont17jan2008.jpg

17 janvier 2008 – VINCENNES TQQ : Prix d’Agen – 56 000 € – attelé – 2700 m – 2ème Pacha du Pont (JY.Rayon) – 6,8/1

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

pachadupont18avr2008.jpg

18 avril 2008 – VINCENNES  : Prix Astérope – 45 000 € – attelé – 2850 m – 2ème Pacha du Pont (JY.Rayon) – 8,8/1

Après un début de carrière prometteur à l’attelé, ou il enchaînera 5 victoires, 5 secondes places et 1 troisième place en 17 courses, sa carrière sera une première fois interrompue après une grave blessure au printemps 2008.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Il fait sa rentrée le 4 janvier 2009, ou il est distancé, puis retrouve petit à petit le niveau à l’attelage avec 2 deuxièmes places, 2 troisièmes places et 1 quatrième place en 5 courses, il en profite pour abaisser son record attelé à 1’14″.

pachadupont16fv2009.jpg

16 février 2009 – VINCENNES  : Prix de Bracieux – 48 000 € – attelé – 2700 m – 2ème Pacha du Pont (JM.Bazire) – 2,1/1

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le 22 mai 2009 à Chartres, il triomphe pour ses débuts sous la selle dans un excellent chrono de 1’14″8. 

Mickaël Jangal

Prix Cétus

5 juin 2009 – VINCENNES  : Prix Cétus – 48 000 € – monté – 2700 m – 1er Pacha du Pont (M.Jangal) – 15/10

Pour sa seconde course au monté, Pacha du Pont offre à l’apprenti Michaël Jangal sa 50ème victoire synonyme de passage au statut de professionnel.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
13/06/09 - Trophée des Masters Jockey

13 juin 2009 – VINCENNES  : Trophée des Masters Jockey – 32 000 € – monté – 2700 m – 1er Pacha du Pont (LC.Abrivard) – 18/10
Pacha du Pont enchaîne avec une troisième victoire sous la selle dans le Trophée des Masters Jockeys en ridiculisant ses adversaires et établissant son record actuel de 1’13″9. Le très bon Quemeu d’Ecublei ne peut que constater sa supériorité, alors qu’après avoir valorisé Michael Jangal 8 jours plus tôt, c’est au tour de Laurent-Claude Abrivard d’être honoré par Pacha du Pont en remportant ce Trophée des Masters Jockeys.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Prix Air Caraibes

26 juin 2009 – VINCENNES  : Prix Océana – 56 000 € – monté – 2850 m – 1er Pacha du Pont (M.Abrivard) – 16/10
Treize jours plus tard, le 26 juin 2009, il remet le couvert avec une 4ème victoire consécutive sous la selle dans le Prix Air Caraibes à Vincennes, sous la poigne de Mathieu Abrivard, en dominant une fois encore très facilement la bonne Ordalie.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

En juillet 2009, Jean-Yves Rayon juge que son Pacha du Pont mérite de souffler, et il l’envoie se reposer au bord de l’eau, en Normandie, chez Roger Coueffin.

Malheureusement, à peine rentré au centre d’entraînement pour préparer son meeting d’hiver ou il était attendu dans les grands rendez-vous au monté, Pacha du Pont se blesse de nouveau, aux tendons, alors qu’il était au paddock, ce qui le prive de ce meeting d’hiver puisqu’il est maintenant attendu pour une rentrée en mars 2010.

Pendant cette période de repos, il en a tout de même profité pour monter sur la troisième marche du podium des plus beaux étalons trotteurs de 6 ans, qui s’est déroulé à Grosbois le 13 octobre 2009.

Pacha du Pont

Rappelons que Pacha du Pont est aussi une star des médias puisque c’est déjà lui qui posait sur l’affiche officielle du Prix d’Amérique Marionnaud 2009.

Affiche du Prix d'Amérique 2009

Mai 2010 : mauvaise nouvelle, Pacha du Pont est de nouveau blessé, toujours ces fichus tendons. Seul point positif, il vient d’être qualifié étalon. 

Août 2010 : lors d’un entretien avec Jean-Yves sur l’hippodrome de Vittel, j’apprends que Pacha du Pont est guéri coté tendons, mais son traitement a réveillé un staphylocoque doré qui l’a de nouveau contraint à un long repos. Jean-Yves, prudent comme à son habitude, a décidé de le laisser tranquille en l’éloignant des pistes, et du haras. Bon rétablissement Pacha !  

Janvier 2011 : aux dernières nouvelles, Pacha du Pont reprenait à nouveau les américaines! Je n’ose pas y croire… En attendant, quelques magnifiques photos envoyées gentiment par Isa_ :

pachadupont11.jpg

pachadupont12.jpg

pachadupont13.jpg

pachadupont14.jpg

pachadupont15.jpg

Avril 2011 : lors de sa venue à Strasbourg le lundi de Pâques, je me suis entretenu avec Thibault Viet au sujet de Pacha du Pont. Les nouvelles sont rassurantes puisque Pacha du Pont a bien repris l’entrainement ! La grande question est comment sera t-il après 22 mois d’absence de toute compétition ? Vivement la suite….

Mai 2011 : un beau cadeau d’un ami sur le forum de Courses-France : un montage photo de Pacha du Pont lors de la 50ème victoire de Mickaël Jangal. Merci Bellino2.

pachaparbellino2.jpg

Novembre 2011 :

J’ose à peine y croire : Pacha du Pont va mieux, et il devrait retrouver les pistes sous peu. C’est une excellente nouvelle, même si on peut penser qu’après 2 ans 1/2 d’interruption, il va falloir être patient…

infopacha.jpg

Janvier 2012 : Ca y est, Pacha est de retour !

Pacha-du-Pont dans Pacha du Pont

Pacha du Pont entre donc dans le cercle fermé des étalons du SEPT (Syndicat des Étalonniers Particuliers de Trotteurs) ou il rejoint les plus grands étalons comme Cocktail Jet, Love You ou Goetmals Wood, mais aussi ses compagnons d’élevage Kenya du Pont, Ismaël du Pont, et bien évidement son père Baccarat du Pont. Pour consulter le guide 2012 : http://www.etalon-trotteur.com/guide/2012/index.php

19 janvier 2012 : Pour tout savoir sur le retour de Pacha du Pont en compétition, lire la catégorie « actualités » (voir les catégories ci-contre).

21 janvier 2012 : Vincennes – Prix de Granville – Course C – 65 000 € – attelé – 2700 m – GP – Voilà, c’est fait ! Après un départ très prudent de Jean-Yves au sulky de Pacha du Pont, ce dernier s’est contenté de suivre le peloton pour terminer 10ème en trottant sur le pied de 1’16″1 sur les 2700 m de la grande piste. Rendez-vous dans quelques jours pour la prochaine sortie de Pacha du Pont.

2 février 2012 : Vincennes – Prix de Langeais – Course B – 80 000 € – attelé – 2850 m – GP – Après un départ sur un temps de galop vite réprimé par Thibault, Pacha du Pont s’est calé dans la corde et a bien suivi le peloton avant de marquer le pas pour finir en retrait à distance des premiers. Pour sa deuxième course après sa très longue interruption de carrière, Pacha du Pont semble reprendre doucement goût à la compétition.

16 février 2012 : Vincennes – Prix de Chateaurenard – Course B – Européenne – 72 000 € – attelé – 2100 m – autostart – GP – Longtemps dans la seconde moitié du peloton, bien calé à la corde dans une course rapide ou les leaders ont abordé le tournant final en mois de 1’11″, Pacha du Pont s’est enlevé à la sortie du tournant final. Cette sortie nous a montré un Pacha du Pont en gros progrès !

28 février 2012 : Laval – Prix Querido II – Course D – 35 000 € – attelé – 2875 m - Vite parmi les derniers, Pacha du Pont a vivement progressé, en dehors, en face, avant de prolonger courageusement son effort dans la phase finale. Pour voir la course : la course.

16 août 2012 : Enghien – Prix du Pont de l’Alma – Course D – Européenne – 48 000 € – attelé – 2150 m – Après 6 mois de monté au Haras de Sassy, Pacha du Pont faisait une rentrée discrète. S’élançant sur un temps de galop et perdant ainsi toutes chances, Thibault Viet s’est contenté de suivre le peloton à distance.

Pacha-du-Pont-ao%C3%BBt-2012

Pacha du Pont et Camille

7 septembre 2012 : Laval – Prix de Bonchamp – Européenne – 25 000 € – attelé – 2875 m – Partant au 25 mètres, Pacha du Pont n’a pu que suivre dans le dernier tiers du peloton, terminant 11ème sur le pied de 1’16″3.

23 septembre 2012 : Vincennes – Prix d’Ancenis - Européenne – 50 000 € – attelé – 2700 m - Vite l’arrière-garde, Pacha du Pont n’a jamais pu se rapprocher utilement, tout en se comportant honorablement, et a terminé non placé à distance des premiers. 

15 octobre 2012 : Enghien – Prix des Gobelins - Européenne – 50 000 € – attelé – 2150 m – S’élançant avec le difficile n°1 derrière l’autostart, Pacha du Pont est longtemps resté sur une sixième ligne à la corde, puis a été rapidement dominé, même si il a bien terminé 8ème, non loin des premiers, dans la réduction kilomètrique de 1’14″5. 

23 octobre 2012 : Vincennes – Prix Isara – 80 000 € – attelé – 2850 m - Vite relégué à l’arrière-garde, Pacha du Pont n’a pu se montrer menaçant, en dépit d’un effort final honorable, en retrait, pour terminer 8ème sur le pîed de 1’14″4.

6 novembre 2012 :

pacha-du-pont-6-nov-1

pacha-du-pont-6-nov-2

7 novembre 2012 : Nantes – Prix Geffimo Groupe SVI – 28 000 € – monté – 3000 m – S’élançant prudemment au poteau des 25 mètres, Pacha du Pont a quitté les derniers rangs dans le dernier tour, en face, puis Thibault Viet l’a rapproché à l’entrée du tournant final, et Pacha du Pont a pris sûrement l’avantage à mi-ligne droite et n’a plus rencontré d’opposition. C’était son grand retour au monté, discipline dans laquelle il était invaincu en 4 tentatives, et Pacha du Pont conserve son invincibilité, prouvant qu’il n’avait rien perdu de son courage et de sa classe, dans l’excellente réduction kilomètrique de 1’14″7 sur cette longue distance.

pacha-du-pont-7-novembre-2012pacha-du-pont-7-nov-1

22 novembre 2012 : Vincennes – Prix de l’Ile de Ré – Européenne – Course B – monté – 90 000 € – 2850 m - Progressivement relégué à l’arrière-garde, Pacha du Pont n’a pu se montrer menaçant.

2 décembre 2012 : Vincennes - Prix d’Ambrières-les-Vallées – Course D – monté – 56 000 € – 2850 m – Bien parti et aux avants postes jusqu’à l’entrée du dernier tournant, Pacha du Pont a cédé puis victime d’une petite bousculade, il s’est enlevé alors qu’il semblait à la recherche de son second souffle.

19 janvier 2013 : Vincennes – Prix de Pornichet – monté – 76 000 € – 2700 m - Vite au sein du peloton, Pacha du Pont a été distancé par les commissaires pour avoir emprunté la piste de dégagement au début de la descente, sans y avoir été contraint.

10 février 2013 : Vincennes – Prix des Vosges – attelé – 32 000 € – 2850 m - Venu se placer en seconde position aux tribunes (voir ci-dessous) puis sur une troisième ligne au début de la montée, derrière Surprise du Lupin, Pacha du Pont n’a pu la suivre en haut de celle-ci et a été dominé.

18 février 2013 : Vincennes – Prix Patrick Mottier – monté – 72 000 € – 2700 m - Vite au côté de l’animateur, Slavko, Pacha du Pont a dû laisser filer son rival en haut de la montée, puis a terminé à son rythme, à distance des premiers.

26 février 2013 : Laval – Prix Querido II – attelé – 35 000 € – 2875 m - Co-animateur depuis le premier passage en face, Pacha du Pont s’est bien défendu mis n’a finalement pu garder le contact avec les premiers dans la ligne droite.

12 avril 2013 : communiqué de Paris-Turf 

pacha-du-pont-avril-2013

Pacha du Pont lors de notre visite à la ferme du Pont le 3 septembre 2013 (avec Flo mon épouse) :

IMG_8281

IMG_8293

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

La 2ème carrière d’Un Amour du Pont, à Malte !

La fiche d’information d’Un Amour du Pont, issu du site web de mon ami Mike. Vous pouvez consulter ce site en cliquant ici et vous pouvez consulter sa chaîne You Tube en cliquant ici

La fiche d’Un Amour du Pont : ici et son classement général par année : ici

Si vous n’avez pas le temps de cliquer sur sa fiche, voici sa musique par année, à Malte :

2020 : 3a 

2019 : 10a 3a 7a 5a 4a 3a 4a 3a 3a 4a 3a 5a 2a 4a 2a 5a 2a 1a 2a 1a 13a 2a 1a

2018 : 8a 3a 1a 1a 7a 3a 6a 5a 4a 11a 4a 2a 6a 1a 1a 8a 1a 3a 8a 4a 1a

27 septembre 2020 :

Un Amour du Pont, souffrant d‘une jambe, a été sagement déclaré non partant par son entraîneur André Farrugia. Merci ! Le voici au box :

Image de prévisualisation YouTube

19 septembre 2020 :

Après 9 mois d’absence et quelques ennuis de jambes, Un Amour du Pont se classe 3ème en trottant en 1’14’’4 sur 2640 m, tout près de son record de 1’14’’2, avec un dernier kilomètre sur le pied de 1’12’’ et malgré une place peu enviable (n°8) derrière l’autostart. La vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

1741FC95-E397-463E-B521-87C4414E4683

13 décembre 2019 :

Un Amour du Pont est non partant.

1 décembre 2019 :

Un Amour du Pont se classe 10éme.

17 novembre 2019 :

Un Amour du Pont termine 3ème. La course ici.

2019 11 17 Un Amour du Pont

2 novembre 2019 :

Un Amour du Pont prend une très belle 7ème place dans la très importante finale de la President’s Cup 2019. La course qui devait se dérouler dimanche dernier avait été repoussée en raison de fortes pluies sur l’hippodrome de Marsa à Malte. La course ici

2019 11 03 Un Amour

21 octobre 2019 :

Un Amour du Pont, surnommé Momo par son mentor à Malte, mon ami André, se prépare pour une grande course ce dimanche…

4FD62B2B-8375-4A83-8AEC-0164813AB81A

13 octobre 2019 :

Un Amour du Pont se classe 5ème de la 1/2 finale de la President’s Cup 2019. La course ici

2019 10 13 Un Amour

29 septembre 2019 :

Un Amour du Pont se classe 4ème. La course ici.

2019 09 29 Arrivée

22 septembre 2019 :

Un Amour du Pont se classe 3éme. La course ici.

40930CE5-B922-4C43-942B-58C0C3BD2D3A

13 septembre 2019 :

Un Amour du Pont se classe 4ème. La course ici.

2019 09 13 Un Amour

4 août 2019 :

Un Amour du Pont termine 3éme. La course ici.

51399663-6B4D-4F7D-A737-649FE658E41B

26 juillet 2019 :

Un Amour du Pont termine 3ème. La course ici.

2019 07 26 résultat

5 juillet 2019 :

Un Amour du Pont se classe 4ème. La course ici.

2019 07 05 résultat

28 juin 2019 :

Un Amour du Pont se classe 4ème. La course ici.

2019 06 28 résultat

16 juin 2019 :

Un Amour du Pont se classe 5ème. La course ici.

2019 06 16 résultat

2 juin 2019 :

Un Amour du Pont se classe 2éme. La course ici.

2019 06 02 Arrivée Chevaux Rayon

19 mai 2019 :

Un Amour du Pont se classe 4ème, après avoir tracé, une fois encore, un très beau parcours et une belle ligne droite. La course ici.

2019 05 19 Arrivée

28 avril 2019 :

Aujourd’hui se déroulait à Malte, sur l’hippodrome de Marsa, la course la plus prestigieuse du calendrier des courses de chevaux locales et, conformément à la tradition, elle se déroulait sur une distance de 2640 m. Le prestige de cette course historique va au-delà du fait qu’elle a la plus grosse allocation de toutes les courses du Malta Racing Club. Les 12 finalistes ont été sélectionnés parmi les 72 trotteurs de la catégorie dite supérieure à Malte, à la suite d’une série de manches et de deux demi-finales. Un Amour du Pont termine 3ème. En cliquant sur la photo ci-dessous, le reportage complet de l’avant course, puis de la course et du podium ci-dessous :

Image de prévisualisation YouTube

2019 04 28 résultat

13C7530F-42B1-4E61-9860-5B9D75305232

5440A747-5D18-40D5-A0F1-9C67691F5964

14 avril 2019 :

Un Amour du Pont se classe 5ème (la course ici).

2019 04 14 Un Amour du Pont

31 mars 2019 :

Un Amour du Pont se classe 2ème, avec une magnifique ligne droite ! Pour voir la course (ici).

2019 03 31 Un Amour du Pont

20 mars 2019 :

Un Amour du Pont et son mentor André :

2636C53D-C445-415A-B80E-802ECA784FBD

17 mars 2019 :

Nouvelle victoire d’Un Amour du Pont, sa 8eme à Malte. Le course : ici. Ci-dessous une vidéo envoyée par André, qui nous montre Un Amour du Pont manger après sa victoire et une photo prise le lendemain lors d’une sortie à la plage, en guise de récompense !

Un Amour du Pont à la plage

928AF7BA-FB97-4948-9E94-66D50661B2B4

9 mars 2019 :

Un Amour du Pont prend une belle 2ème place en trottant sur le pied de 1’14″8. La course ici.

2019 03 09 Un Amour du Pont

17 février 2019 :

Un Amour du Pont remportre sa 7ème victoire à Malte ! Il améliore son record attelé (1’14″) en trottant sur le pied de 1’13″4. La course : ici

Un Amour du Pont

3 février 2019 :

Un Amour du Pont termine 13ème.

20 janvier 2019 :

Un Amour du Pont termine 2ème. La course ici.

48638676-3579-4F21-B2A8-93685C19F70D

13 janvier 2019 :

Magnifique victoire d’Un Amour du Pont avec au sulky Cherise Farrugia, la fille d’André

8F658000-206A-4027-8EF4-6DEE585A0B3E

230BEE7D-B2BE-4502-B6F4-47AAF90CB49B

9228D835-F605-4B1D-86EE-1691C78DEEEB

F1886045-8DA0-4A0A-AF77-F97F59F19D64

4270D091-F5D6-4D14-A947-FE636BF3C7D2

B77C793E-B0B6-48AA-B6D7-7223DDBBF820

E57C0D93-980D-46B1-BA78-79FA68A7A467

548F78D1-FFB8-41A0-9CF7-5CEDD3EBECB7

36736A77-2BE9-434F-8EA2-A43911685F83

1er janvier 2019 : le classement de la saison 2018 avec Une excellente 5ème place d’Un Amour du Pont et la 16ème place d’Angelus du Pont. Rappelons que ce classement concerne les 603 trotteurs ayant participé à au minimum une course officielle à Malte en 2018, et qu’il attribue 7 points au vainqueur, puis respectivement 4 points, 2 points et 1 point aux 2ème, 3ème et 4ème. 

Un Amour saison 2018

16 décembre 2018 : Un Amour du Pont se classe 8ème

2018 12 16 résultat

2 décembre 2018 : Un Amour du Pont se classe 3ème. La course ici.

2018 12 02 Un Amour

16 novembre 2018 : Un Amour du Pont double la mise ! Pour voir sa 6ème victoire : ici et quelques photos envoyées par mon ami André Farrugia qui, m’a t-il dit, considère Un Amour du Pont comme « son fils » !! Vous imaginez ce qu’il peut me rendre heureux en disant cela, et pas que moi, n’est ce pas Jean-Yves ? A ce sujet, il m’a également demandé de transmettre à Mr Rayon ses sincères félicitations pour la victoire de Davidson du Pont dimanche dans le Prix de Bretagne.

2018 11 16 Un Amour

46502361_291303918157130_8907229913786875904_n

46468495_196011811283449_7288120220646899712_n

46477119_384275098780613_2445879253963636736_n

46474742_552956765117267_7710346171910193152_n

46505849_2297532470483200_4347220091461435392_n

46482878_2213667878667945_1764271221148483584_n

46469294_339694350145782_5157702719686836224_n

28 octobre 2018 : Un Amour du Pont renoue avec la victoire ! Pour voir la course : ici.

2018 10 28 résultat

21 octobre 2018 : Un Amour du Pont termine 7ème.

2018 10 21 résultat

7 octobre 2018 : Un Amour du Pont se classe 3ème.

2018 10 07 résultat

21 septembre 2018 : Un Amour du Pont se classe 6ème pour sa rentrée après 2 mois d’absence. 

2018 09 21 résultat

30 juillet 2018 : André Farrugia, le nouveau propriétaire d’Un Amour du Pont à Malte m’a envoyé des photos qui montrent qu’Un Amour du Pont est heureux à Malte. André m’a d’ailleurs demandé de remercier son ancien propriétaire (Jean-Yves) et Carole Goetz qui a organisé la vente… dont acte.

38071797_1607619919365548_5380663461388746752_n

29 juillet 2018 : Dans la finale du Championnat d’été, Un Amour du Pont prend une belle 5ème place, la course ici.

Ci-dessous le résultat de la course, et plus en dessous la fiche d’Un Amour du Pont avant la course :

2018 07 29 Un Amour

D2BD0A9F-586D-4153-8CD5-B0AE47836A95

13 juillet 2018 : Un Amour du Pont se classe 4ème en trottant sur le pied de 1’14″2. Le résultat et la photo finish : ici.

6 juillet 2018 : Un Amour du Pont termine 11ème. Le résultat et la photo finish : ici.

22 juin 2018 : Un Amour du Pont se classe 4ème. Il améliore son précédent record en trottant sur le pied de 1’14″ (précédent 1’14″2). Le résultat et la photo finish : ici. La course : ici.

10 juin 2018 : Un Amour du Pont se classe bon 2ème. La course : ici

2018 06 10 résultat

27 mai 2018 : Un Amour du Pont termine 6ème. La course : ici

2018 05 27 résultat

13 mai 2018 : quatrième victoire d’Un Amour du Pont. La course : ici

2018 05 13 résultat

28 avril 2018 : troisième victoire d’Un Amour du Pont. La course : ici

2018 04 28 résultat

22 avril 2018 : Un Amour du Pont se classe 8ème

B2A6000C-6EAA-4945-ACD8-2692AF5D7056

7 avril 2018 : deuxième victoire d’Un Amour du Pont. La course ici.

2018 04 07 résultat

11 mars 2018 : la course : ici

2018 03 11 résultat

25 février 2018 : la course ici

2018 02 25 résultat

4 février 2018 : deuxième sortie d’Un Amour du Pont qui prend une méritante 4ème place après un dernier tournant en 4ème épaisseur.

2018 02 04 résultat

Pour voir la course : ici.

21 janvier 2018 : début de carrière d’Un Amour du Pont à Malte, ou il a rejoint les boxes d’André Farrugia. Et c’est par une victoire que le valeureux Un Amour du Pont entame cette nouvelle vie !

2018 01 21 résultat

Pour voir la course : ici

12 novembre 2017 : fin de carrière en France

Voici le résumé de la belle carrière d’Un Amour du Pont en France :

2018 08 19 stats F

A noter également qu’Un Amour du Pont a couru une course à l’étranger, le 17 octobre 2017 à Mons (Belgique), drivé par D.Thomain, et qu’il a terminé non placé. 

2017 :

2018 08 19 stats 2017

2016 :

2018 08 19 stats 2016

26 novembre 2016 :

6 jours passent et Un Amour du Pont retrouve, toujours à Vincennes, ses 2 récents adversaires Archibalda et Un Roi Mage dans la Finale de la Coupe des Amateurs, et il est favori. Bien parti, mais rapidement enfermé à la corde au jeu des relais, Un Amour du Pont a quitté l’arrière-garde en haut de la montée pour suivre Archibalda, qui suivait Un Roi Mage et, bien ramené, a dominé la première, de peu, après une vive lutte. Pour voir la course : ici.

Vincennes - C3 - 26/11/2016

Un Amour du Pont5

Un Amour du Pont6

20 novembre 2016 :

3 semaines plus tard, Un Amour du Pont est de retour à Vincennes pour la Coupe des Amateurs ou il fait statut de 2ème favori. Malheureusement, dès le départ, il se fait coincer entre 2 concurrents et prend le galop pour la première fois de sa carrière. C’est Archibalda qui l’emporte et Un Roi Mage, le favori, termine 4ème. Pour voir la course : ici.   

29 octobre 2016 :

Après un mois de repos, Un Amour du Pont retrouve le niveau amateur, avec un engagement au 2ème poteau à Graignes sur 2700 mètres. Après un parcours à l’arrière, pas toujours très heureux, Un Amour du Pont est venu de la seconde partie du peloton bien terminer et mourir tout près des 2 premiers. Pour voir la course : ici.

24 septembre 2016 :

Retour dans la catégorie amateurs, et un retour plutôt réussi (2ème) sur les 2850 mètres de la piste en sable de Mauquenchy. Attentiste, Un Amour du Pont s’est rapproché au dernier passage en face, puis a très bien fini, mais s’est heurté à la ténacité de Volvering d’Agen. Pour voir la course : ici.

18 septembre 2016 :

Un Amour du Pont navigue depuis son retour à la compétition entre les sorties en amateur et les sorties chez les professionnels, comme cette fois à Ecommoy dans le Prix de la Ville d’Ecommoy doté de 34 000€, sur la distance de 2750 mètres. Longtemps sur un troisième rang, il a suivi le mouvement à la sortie du tournant final, mais est resté dans son action à mi-ligne droite et a subi plusieurs attaques, semblant quelques peu émoussé à la 9ème place. Pour voir la course : ici.

30 août 2016 :

Cette fois, Un Amour du Pont retrouvait un très bel engagement, à La Capelle, dans une course de bon niveau, dotée de 30 000 € d’allocation, sur une distance de 2750 mètres. Vite dans le sillage de l’animatrice, Une Perle du Berré, il n’a laissé aucune chance à ses rivaux au sprint, l’emportant aisément, offrant ainsi une nouvelle preuve de son talent malheureusement entaché par de nombreuses blessures. Pour voir la course : ici.

22 août 2016:

A nouveau au départ d’une course pour amateur à Agon-Coutainville, sur la distance de 3475 mètres, Un Amour du Pont s’est classé 9ème. Pour voir la course : ici.

15 août 2016 :

Un Amour du Pont retrouve la catégorie amateurs et un bon engagement à Granville sur une longue distance de 3000 mètres. Il était associé à Alexis Gand, qui courre peu, et se classera finalement 4ème après une course d’attente et une ligne droite peu heureuse avec des concurrents au galop devant lui. Pour voir la course : ici.

2 août 2016 :

Un Amour du Pont se plait en bordure de mer, et en particulier à Pornichet-la-Baule puisqu’il se classe 3ème, toujours chez les professionnels, avec cette fois Eric Raffin au sulky. Dans une course sur le sable, et d’une distance de 3350 mètres, il réalise l’excellent chrono de 1’16″1. Co-favori de l’épreuve, et pourtant resté ferré cette fois, Un Amour du Pont s’est décalé d’un troisième rang au dernier passage en face, a pris de vitesse Viking Marancourt dans le tournant final, mais a terminé difficilement et a perdu le premier accessit. Pour voir la course : ici.

26 juillet 2016 :

5 jours après sa 2ème place aux Sables d’Olonne, voici de nouveau Un Amour du Pont sur la brèche pour un retour chez les professionnels, à Pornichet la Baule, face à des 7 ans beaucoup plus chargés que lui en gains, et avec Dominique Locqueneux au sulky. Et il est à nouveau favori. Bien parti, il prend la tête, pour être relayé une première fois, reprenant aussitôt la tête et la corde, pour finalement assurer une très bonne et facile 2ème place, à distance du vainqueur. Il trotte en 1’15″6 sur 2725 m. Pour voir la course : ici

Un Amour du Pont 26 juil 2016

21 juillet 2016 :

11 jours après cette course malheureuse à La Capelle, Un Amour du Pont retrouvait la catégorie amateur aux Sables-d’Olonne avec un engagement en or à 10€ du plafond de gains. Grand favori de l’épreuve, Un Amour du Pont a de nouveau joué de malchance… Après un bon départ, il a reculé au jeu des relais, pour se retrouver totalement emmuré à l’entrée de la ligne droite. Heureusement, Charlotte Tessier a su trouver l’ouverture pour lancer Un Amour du Pont à mi-ligne droite, pour prendre la 2ème place de haute lutte, trottant en 1’16″7 sur 2775 m. Pour voir la course : ici

Un Amour du Pont 21 juil 2016

10 juillet 2016 :

Aujourd’hui, Un Amour du Pont est à La Capelle, et excusez du peu, il sera associé à un des plus grands drivers au monde, pour ne pas dire « le plus grand driver actuellement en exercice » puisqu’il s’agit du suédois Örjan Kihlström qui fait le voyage à La Capelle pour driver Your Highness, un des meilleurs cheval au monde d’aujourd’hui, avec le français Bold Eagle. Et ben dis donc, quand je pense que moi aussi, je me suis assis au sulky d’Un Amour du Pont !

Un Amour du Pont se classera finalement 7ème en 1’15″4. Pour voir la course : ici.

Le commentaire de Geny.com : Venu en tête aux tribunes, mais rapidement relayé par Va Vite de Caro, Un Amour du Pont a semble-t-il terminé avec des ressources, ne pouvant véritablement s’exprimer.

3 juillet 2016 :

Paris-Turf ne s’y trompe pas, voici l’avis de Kevin Baudron : « En gros retard de gains. Fils de Love You et Jalba du PontUn Amour du Pont a connu plusieurs longues interruptions de carrière.  Pieds nus pour la première fois sur le dur, il s’est promené dans l’épreuve de clôture des nocturnes de printemps réservée aux amateurs. »

1 juillet 2016 :

Après ses 2 bonnes courses en province, Un Amour du Pont retrouvait Vincennes, certes dans une course réservée aux amateurs, mais face à quelques concurrents beaucoup plus riche que lui. Et bien c’est un retour gagnant ! et avec la manière. Bien parti et vite en tête, il a ensuite laissé passer l’animatrice Acadienne, pour rester calé à la corde dans son sillage, pour finalement porter l’estocade à sa rivale après la mi-ligne droite. Habilement drivé par Charles Bouvier, Un Amour du Pont (favori à 3/1) renoue avec la victoire de la plus belle des manières. Pour voir la course : ici.

Vincennes - C7 - 01/07/2016

19 juin 2016 :

Un Amour du Pont se classe 2ème à Les Andelys, pour sa deuxième sortie. C’est très encourageant. Pourvoir la course : ici.

12 juin 2016 :

Un Amour du Pont a finalement terminé 7ème, après une course sage, un beau passage en face à un tour de l’arrivée, puis il a demandé logiquement à souffler. Pour voir la course : ici

9 juin 2016 :

Après un nouvel arrêt d’une année, une castration malheureusement inéluctable vu ses nombreux ennuis de santé, Un Amour du Pont, parti rejoindre les boxes de Valéry Goetz, fait une nouvelle rentrée ce dimanche à Villedieu les Poeles. Je suivrai bien évidemment cette rentrée tant attendue…

2015 :

2018 08 19 stats 2015

28 mars 2015 :

Une magnifique photo d’Un Amour du Pont avec Loic Col au sulky, prise à Caen le 28 mars 2015 par mon ami du site « Lemondortrot« . Vous trouverez le lien pour visiter son site ci-dessous à droite.

Après sa bonne rentrée du 17 mars dernier, il tentera de tracer de deuxième fameux parcours, c’est tout le mal que je lui souhaite ! Pour voir le résultat : ici. Malheureusement, quelques jours plus tard, j’ai appris qu’Un Amour du Pont allait à nouveau prendre un temps de repos pour soigner à nouveau ses fragiles jambes… quelle poisse !!!

un-amour-du-pont

17 mars 2015 :

Ce sera donc le 17 mars 2015, le jour de la Saint Patrice, que le courageux Un Amour du Pont fait sa rentrée après près de 2 ans d’interruption de carrière. Je lui souhaite une course sans ennui, et l’essentiel est bien d’y participer !

Pour voir le résultat : ici.

16 février 2015 :

Vous le savez si vous suivez mon blog, Un Amour du Pont a finalement été déclaré non partant ce dimanche à Vire, suite à l’apparition d’un abcès sur son antérieur droit.

Il est à nouveau engagé sur 3 prochaines dates, 3 bons engagements à la limite des gains du 1er poteau :

  • - le 22 février à Nantes, dans le Prix Insert Gédé, attelé – 20 000 € – 3 000 mètres, pour 6 et 7 ans n’ayant pas gagné 132 000 € avec recul de 25 m à 69 000 €,
  • - le 17 mars à Amiens, dans le Prix Jean de la Fontaine, attelé – 27 000 € – 2 900 mètres, pour 6 et 9 ans n’ayant pas gagné 140 000 € avec recul de 25 m à 69 000 €,
  • - le 28 mars à Caen, dans le Prix d’Heuland, attelé – 24 000 € – 2 450 mètres, pour 6, 7 et 8 ans n’ayant pas gagné 138 000 € avec recul de 25 m à 68 000 €,

 10 février 2015 :

Après s’être requalifié le 28 janvier 2015 (voir ci-dessous), Un Amour du Pont est engagé le 15 février à Vire, dans le Prix Bernard Peschet, une modeste course attelé pour 6, 7 et 8 ans, n’ayant pas gagné 139 000 €, dotée de 18 000 € d’allocations, et disputée sur la distance de 2800 mètres. S’il est déclaré partant, Un Amour du Pont, sera à la limite des gains du 1er poteau (67 390 € pour un recul à 69 000 €).

28 janvier 2015 :

Un Amour du Pont, absent des pistes depuis le 28 mai 2013, qui se remettait doucement d’une délicate intervention chirurgicale après une grosse crise de coliques (et ce n’était pas la première…), tout en soignant ses problèmes récurrents de jambes (postérieurs) s’est requalifié ce matin, sans trop forcer, en trottant sur le pied de 1’16″3. Son driver pour cette occasion, Remy, réalisait lui ses grands débuts en qualifications. Quel plaisir de savoir que si tout va bien, nous allons pouvoir revoir le prometteur fils de Jalba du Pont, qui rappelons le, est en énorme retard de gains, puisqu’à l’âge de 7 ans, il n’a couru que 18 fois, affichant 2 victoires et 7 places, mais surtout 100% dans les 7 premiers.

Une photo d’Un Amour du Pont en pleine action, en attendant une vidéo…

un amour du pont

2013

2018 08 19 stats 2013

2012 :

2018 08 19 stats 2012

2011 :

2018 08 19 stats 2011

What do you want to do ?

New mail

La 2ème carrière d'Un Amour du Pont, à Malte ! dans Un Amour du Pont

Davidson du Pont, Critérium des 5 ans backstage…

7 septembre 2018 :

Un petit montage essentiellement à partir de photos et de quelques vidéos, ça ravive l’envie de revivre à nouveau !

Image de prévisualisation YouTube

4 septembre 2018 :

Une fois n’est pas coutume, je vais m’autoriser une petite « satisfaction personnelle » à l’occasion de cette magnifique victoire de Davidson du Pont ! En effet, en arrivant sur l’hippodrome de Vincennes, sitôt la zone des boxes rejointe à la recherche de Davidson du Pont, j’ai croisé Bruno Jolivet, éminent journaliste de Paris-Turf, qui bien évidemment ne me connaissait pas « physiquement », mais avec qui j’avais eu l’occasion de converser par écrit à l’époque ou il drivait Vulcain du Pont en amateur. Je me permets donc de l’interpeller pour me présenter, ce qui déclenche chez lui un grand sourire et une question immédiate : vous êtes venu voir Davidson du Pont dans le C5 ? Je vous laisse découvrir ma réponse dans l’article qu’il a publié quelques heures plus tard dans son journal… quelle belle surprise !!

2018 09 04 PT1

2018 09 04 PT2

2018 09 04 PT3

2 septembre 2018 :

Quelques photos supplémentaires, dont quelques unes de mon ami Titiduc (du forum de Courses-France), et de Christophe Meyer, merci à eux :

2018 09 02 photo 5

2018 09 02 photo 6

2018 09 02 photo 7

2018 09 02 photo 8

1er septembre 2018 :

Un petit avant-goût du reportage de cette extraordinaire journée du samedi 1er septembre 2018 où Davidson du Pont a remporté avec autorité, à la suite d’une vive lutte avec la courageuse Délia du Pommereux, en patron qui prend ses responsabilités de favori, le Critérium des 5 ans, son 2ème Groupe I, sur le pied de 1’12”5, c’est à dire mieux que Bold Eagle en 2016, seul Up and Quick a fait mieux en 2013 en 1’11”5.

Avant cette course, Jean-Yves Rayon déclarait au journaliste de Province Courses que son cheval, Davidson du Pont, était l’aboutissement et la continuité de l’oeuvre de son père. Nous pouvons lui assurer que la victoire de Davidson du Pont dans ce Critérium des 5 ans n’est que le début d’une autre grande histoire qui mènera le label « du Pont » au sommet du trot français et c’est Jean-Yves Rayon qui est ainsi à son tour récompensé.

N’oublions pas de souligner une fois encore, mais est-ce utile de le répéter, l’incroyable travail de Jean-Michel Bazire qui, bien que perturbé dans la préparation de son cheval, a su oser le pari du déferrage pour un tel événement, puis lui a donné une course en or, tout en prenant la tête au bon moment pour imprimer à la course le rythme qu’il avait décidé, avant de résister tout au long de la ligne droite pour passer le poteau en magnifique vainqueur.

Pour imager cette inoubliable journée, je vous propose simplement une suite chronologique de photos d’avant-course et d’après-course, elles se passent de commentaire… ce reportage sera complété plus tard.

Avant course :

74554A76-A31F-4021-9ACE-F33E3824AAAA

837627AB-0E71-40AC-92AA-81527F25A5FB

C3D9FA3F-592E-4DA2-9C84-F98A2F52ECE1

F3DB1E50-9D84-43EB-9AB3-357FF1F3B52D

1068E482-6699-47CF-9A44-9F3EF1EF6DA8

2E578397-C01F-4D4E-870B-FE15056417A9

3660713D-3662-4A6C-8BAB-743340AD1190

D0B64627-8DF5-42DD-A65A-2EB107F7DC7E

8DE7EA64-2182-48CE-924B-B6F4B035E9A9

1D71AFEE-A757-4F20-8BDA-CBDEEEA04272

1B169213-F1A6-4437-AB7C-603563F6B21D

A1732569-54E5-42C2-B3F9-7F4CD1D52060

5895E9D1-C2C6-4B6D-B912-649D2A4D56D0

Après course :

8625D3AB-EF4F-4527-80A1-1565C966B074

40395203_2195181574061080_1223457473336180736_n

40501163_304345027040088_3975950813313892352_n

40592158_2124664671080146_4695560759713726464_n

40567809_689239278104428_8027286046498619392_n

A8DE05EA-8A4F-497B-8A7A-95F060E3B061

40596490_1818129238236636_8574064859639971840_n

40542982_239403146758445_4658354922612326400_n

40556961_1094919910668138_8780509424864198656_n

40575770_472688576560746_8066841827711385600_n

40541127_221713518696223_1975774476163350528_n

40655671_319487445278383_4783371988850704384_n

 

Thibault Viet

13 avril 2018 :

15CD4E21-E543-450E-BC3F-5FFD389FE896

10 avril 2018 :

2018 04 11 T.Viet

9 avril 2018 :

5522E037-DE96-455B-8788-31E689F33231

A622C192-571E-4799-A45E-58CB2AEE079B

D014452A-ECDF-461E-A5EB-13C865692C6A

17 juillet 2016 :

Thibault Viet a débuté sa carrière professionnelle le 22 septembre 1985, à Rambouillet, avec Quessiléo (non placé). Au 31 décembre 2015, il avait remporté 166 victoires à l’attelé, et 42 au monté en 3651 courses (2394 attelé et 1257 monté). Il a terminé 252 fois 2ème (183 attelé, 69 monté) et 263 fois 3ème (184 attelé et 79 monté).

Après son apprentissage chez Jean-René Gougeon, il a travaillé chez Ulf Nordin et Jean-Pierre Dubois, et a également travaillé aux Etats-Unis (voir plus bas). Il a été un des premiers jockey à monter « en avant » (après le belge Philippe Masschaele, précurseur, et Yves Dreux).

Installé à son compte, son meilleur cheval était Horse d’Or (4ème du Critérium des 4 ans) il  était voisin de Patrick Hawas de 2006 à l’été 2009, période pendant laquelle, avec Princesse Foot, il a remporté le Prix de Vincennes 2006 (Groupe I), le Prix Raoul Ballière 2006 et le Prix de Pardieu 2007 (Groupes II), et s’est classé 3ème du Prix des Centaures 2007 (Groupe I).

Thibault Viet (1)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Il a été le pilote n°1 (attelé – monté) de l’écurie Rayon du 18 avril 2010 (Rasta du Pont, 2ème à Rambouillet) au 24 décembre 2015 (Venise Soyer, non placée à Vincennes).
Voici les statistiques de Thibault Viet, en temps que pilote pour l’écurie Rayon :       

1545 courses courues dont 1318 à l’attelé et 227 au monté,

  121 victoires (7,8%) dont 108 à l’attelé et 13 au monté,

248 places (23,9% dans les 3 premiers) dont 219 à l’attelé et 29 au monté.

img1610.jpg

La collaboration entre Thibault et Jean-Yves a donc pris fin, en course, la veille de Noël 2015. Je n’ai jamais commenté ce qui est du domaine du privé dans l’écurie Rayon, j’ai donc cherché une explication dans les statistiques…

L’année 2015 a été une année difficile pour l’écurie ce qui se voit clairement dans le tableau ci-dessous :

Statistiques Ecurie Rayon

On ne peut bien évidemment pas mettre toute la responsabilité de cette dégradation sur un seul homme, de nombreuses variables peuvent influer les résultats d’une écurie, et j’insiste sur le fait que tout ce que j’écris ci-dessous n’est que mes impressions, mais en aucun cas la retransmission de propos recueilli dans l’entourage de l’écurie, ces propos n’engagent que moi : 

- l’élevage ? : même si depuis quelques années, de nouveaux étalons apparaissent très souvent dans les origines des du Pont, le « sang » n’a peut-être pas été renouvelé assez vite ?

- la formation avant qualification ? : si on considère que l’année 2015 a vu essentiellement courir des chevaux d’âges compris entre les R (nés en 2005) et les C (nés en 2012), voyons le pourcentage de qualifiés sur cette période, et comparons avec les résultats des 20 dernières années :

Pourcentage de qualifiés

Mis à part l’année 2005 (les R) qui courraient peu en 2015, on ne note pas de mauvaises années dans la tranche 2005 – 2012. Je ne pense pas que le problème soit de ce coté là.

- l’entrainement? : avec une quarantaine de chevaux à l’entrainement tous les ans, il faut reconnaître que c’est une tâche importante, surtout si les après-midi sont passés sur les hippodromes, sans compter les temps de déplacement… C’est sans doute la raison pour laquelle de nombreuses écuries ont recours à des pilotes et non des drivers « maison ». Il faut quand même reconnaître que les statistiques de Thibault en course se dégradaient elles aussi comme le montre le tableau ci-dessous :  

Statistiques T.Viet

- la chance ? : je suis sérieux, et je ne sais pas si il faut parler de chance ou de malchance… La chance, celle de toucher le bon cheval comme Jalba du Pont, ou même quelques meneurs comme nous pouvons le voir dans le tableau ci-dessous qui montre les gains engendrés chaque année par les 3 meilleurs de l’année :

3 meilleurs par Années

On constate que l’écurie n’a pas bénéficié en 2015 d’un premier à 100 000 € comme en 2014 (Uraba du Pont), en 2012 (Sapin du Pont), en 2011 (Quarla du Pont), en 2009 (Pacha du Pont) ou en 2007 (Lalba du Pont). Pire, en 2015 les 3 premiers ne rapportent que 122 020 € !

Et quand je parle de malchance, il faut quand même reconnaître que l’écurie n’a pas été gâtée ces dernières années avec les blessures à répétition de Pacha du Pont, Relook de Sausseau, Sapin du Pont, Ugatha du Pont, Un Amour du Pont, Atout Soyer, Aristo du Pont, Angelus du Pont ou récemment Cyrano du Pont

Il fallait donc changer quelque chose, et je pense que le choix s’est porté sur la nécessité de placer plus souvent des pilotes dans le sulky des du Pont. On peut penser que la position de Thibault devenait délicate, lui qui souhaitait à la fois entraîner le matin au coté de Jean-Yves, mais aussi et sans doute en priorité driver et monter l’après-midi… (voir ci-dessous l’article de Sébastien Pouteau paru sur le site Internet de Paris-Turf le 21 juin 2011) et ce qui devait arriver arriva !

Personnellement, je regretterai toujours un petit malentendu entre Thibault et moi, provoqué bêtement par une tierce personne, au moment du retour de Pacha du Pont en course. J’ai continué de respecter le travail de Thibault, et je garderai de son passage chez les du Pont ses nombreuses victoires, son professionnalisme, et sa gentillesse que j’ai pu apprécier à de nombreuses reprises, comme lors de notre rencontre à Vesoul (voir la catégorie spéciale « mes journées à l’hippodrome » ou ici) ou encore dans l’article écrit en 2011 ci-dessous.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

J’ai eu le grand plaisir de rencontrer Thibault le 25 avril 2011 sur l’hippodrome de Strasbourg (voir la catégorie spéciale « lundi de Pâques à Strasbourg ». J’ai découvert un homme très sympathique et patient avec les autres, il a même accepté de se prêter au jeu du portrait chinois que le lui ai proposé :

Vous connaissez le principe du portrait chinois : on pose des questions sur des sujets différents, questions qui commencent toutes par : « si vous étiez … » :

  • - un driver : John Campbell
  • - un cheval : First de Retz
  • - un chanteur : Moby
  • - un film : Fast and Furious
  • - un livre : Take care and training
  • - une femme : Vanessa Paradis
  • - un plat : un hamburger

Pour en savoir plus sur les réponses de Thibault :

Qui est John Campbell ?

John Campbell est né le 8 avril 1955 à London, Ontario. Sa passion pour le métier de driver date de son plus jeune âge. Il a commencé en carrière en courses à 15 ans sur l’hippodrome de Windsor Raceway dans la province canadienne anglophone d’Ontario. 

Il devient cash-driver (un driver qui est embauché en tant qu’indépendant pour piloter un cheval en course) et en 1975, il s’installe aux Etats-Unis à Meadowlands, dans l’état du New Jersey. Cette décision s’est avéré être bonne puisqu’il enregistrera plus de gains pendant cette année qu’au total des trois années précédentes.
En 1979, il devient pour la première fois le premier driver par les gains. Il remportera ce titre 12 fois sur les 17 années suivantes.
En 1982, il totalise son premier million de dollars de gains en course.
En 1983, il réalise l’exploit de remporter sept courses en une seule journée. Il rééditera 4 fois le même exploit par la suite.
En 1997, il remporte sa 5000ème victoire à Meadowlands, et remporte la même année les 2 grandes épreuves que sont la Breeders ‘Crown Open Mares et le Trot Open.
Durant sa carrière, au palmarès du meilleur driver de l’année, il ne lui manque que 4 titres : en 1983, 1988, 1990 et 2006.
En 1990, il est le plus jeune membre à être intronisé au « Harness Racing Hall of Fame » à l’âge de 35 ans. [nota de Torontopat : au Canada et aux Etats-Unis, dans les sports favoris que sont le Base-ball, le Basket-ball, le Football (américain, pas le soccer), le Hockey sur glace, les courses de chevaux, … le Hall of Fame équivaut à un écrivain français qui entre à l’Académie Française : ce titre honorifique est peu donné, et est éternel !].
Il a remporté la plupart des grandes courses au trot à plusieurs reprises, notamment la prestigieuse Hambletonian six fois au sulky de
- Mack Lobell en 1987,
- Armbro Goal en 1988,
- Harmonious en 1990,
- Tagliabue en 1995,
- Muscles Yankee en 1998,
- Glidemaster en 2006.
Parmi toutes ses grandes victoires, il a remporté 8 fois la Sweetheart, 3 fois la Little Brown Jug et la Mistletoe Shalee 5 fois.
En 2000, il reçoit la Médaille du Mérite de son pays d’origine, le Canada, en l’honneur de sa carrière exemplaire. Cette même année 2000, John Campbell atteint le montant sans précédent de 100 millions de gains sur le circuit de Meadowlands. C’était la première fois qu’un driver atteignait se montant de gains sur un seul hippodrome.
En 2003, John Campbell se fracture le coude droit et une main. Pour la première fois en 24 ans, il ne fini pas parmi les 2 premiers au classement du meilleur driver. Il reprend pourtant 88 jours après son accident.
A ce jour, John Campbell a remporté plus de 10.000 courses dans sa longue carrière, et a dépassé les 250 millions de dollars de gains. On pourrait penser qu’il songe à la retraite après une telle carrière mais Campbell n’a pas l’intention de se retirer tout de suite.

johncampbell.jpg

Qui est First de Retz ?

Véritable champion, double lauréat du Prix de Cornulier (2000 et 2001), vainqueur du Prix de Normandie (1998) et de 11 Groupes 2 dont le Prix d’Eté (2000), le Prix de Washington (2001) et le Prix de Bourgogne (2000) à l’attelage, ce fils de Podosis et de Ballerine de Retz n’est plus à présenter !

Il a totalisé 1 570 471 € de gains en courses, avec des records de 1’11’’8 attelé et de 1’14’’ monté.  
Etalon, c’est un transmetteur de classe avec, entre autres, la classique Orélie de Retz 1’12’’8 monté et le champion One du Rib 1’11’’0 attelé et 1’12’’1 monté, vainqueur notamment du Prix de Cornulier, poursuivant ainsi une série exceptionnelle après son père et son grand-père Podosis.
Auteur également de la classique Pop Star 1’13’’3 monté et d’une magnifique génération de « S » comptant le classique Sancho du Glay 1’12’’5 attelé et 1’14’’0 monté (sous les couleurs de l’Ecurie Haras de la Coquenne) et le semi-classique Son Alezan 1’12’’6 attelé et 1’13’’7 monté.
First de Retz se classe 7e meilleur père de 2 et 3 ans et 13e meilleur père de 3 et 4 ans en 2009.

firstderetz.jpg

Qui est Moby ?

Le plus simple est de cliquer sur le lien ci-contre : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moby
Pour écouter des titres de Moby : http://www.youtube.com/watch?v=0GrdF5-uMPM&feature=related

Fast and furious, c’est bien comme film ?

Si vous aimez les belles voitures (les Dodge : Charger, Viper, la Chrylser 300 sont mes souvenirs préférés de mes 2 années passées à Toronto), les belles filles, les cascades, les flingues, fusils à pompe, quelquefois même plus…. louez les DVD des 5 opus tournés, vous ne serez pas déçus ! Pour un extrait :http://www.youtube.com/watch?v=sF4GMTd2HH4

Take Care and training, le livre ?

Thibault m’a expliqué qu’il possédait une version originale de ce manuel de formation pour prendre soin et entraîner des trotteurs, mais j’avoue avoir un peu de mal à trouver trace de ce bouquin sur Internet…. Thibault, help me please…

Vanessa Paradis :

Inutile de la présenter. Mon instant préféré de Vanessa : sur la scène du Festival de Cannes en 1995, Vanessa rend hommage à Jeanne Moreau en interprétant de façon majestueuse, accompagnée par le Dieu de la guitare Jean-Félix Lalanne, le Tourbillon de la Vie. Si vous ne connaissez pas, cliques sur le lien ci-contre, et si vous aimez, cliquez aussi pour le voir et le revoir… : http://www.youtube.com/watch?v=pj0_TgD4dE8

Et pour le hamburger :

Alors là, je dois d’abord vous rappeler que Thibault a travaillé 1 an 1/2 aux États-Unis, et moi qui est vécu 2 ans à Toronto (Canada), je peux vous assurer que je le comprend, car le hamburger que vous mangez dans un restaurant nord américain n’a rien à voir avec celui que vous mangerez dans un MacDo ou un Quick.

Pour illustrer, voici celui que j’ai mangé à Denver, dans le Colorado :

pathamburger.jpg

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pour découvrir Thibault avant son arrivée au sein de l’écurie Rayon, il est intéressant de visiter le blog de Laura, malheureusement plus actif, mais qui nous parle de Thibault entre le 1er janvier et le 26 septembre 2007. Le lien : http://trotteur77.skyrock.com/7.html

Thibault Viet (2)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Article de Sébastien Pouteau, paru sur le site Internet de Paris-Turf le 21 juin 2011 :

« Mentalement, il fallait franchir le pas. Le plus dur était de reprendre une activité de salarié. Quelque part, c’était un peu un échec. J’avais peur aussi de perdre ma liberté. Mais plus d’un an après, j’ai tourné la page. » Et surtout Thibault Viet ne regrette pas son choix, après un premier refus, d’avoir dit oui en avril 2010 à Jean-Yves Rayon pour travailler à ses côtés après douze ans à son compte. Une quinzaine de victoires l’an dernier et déjà une dizaine cette saison. « De toute façon, je n’acceptais de stopper mon activité qu’à condition de continuer à driver et à monter, rappelle-t-il. Moi, ce qui m’amuse dans le métier, c’est la compétition. » De ce côté-là non plus, notre « quadra » peut être satisfait d’avoir pris la bonne décision : « Jean-Yves (Rayon) décroche peu à peu des courses. Il apprécie de rester à l’écurie pour travailler les chevaux. Du coup, je suis presque tous les jours parti aux courses. En somme, on se complète bien. Cela s’inscrit aussi dans l’évolution que connaissent les courses. Aujourd’hui, il faut une équipe du matin et une équipe des courses. » Thibault Viet a perdu une liberté mais en a conquis une autre. « Je travaille comme si c’était pour moi », résume-t-il. Il en sera encore ainsi aujourd’hui, à Reims, où le vainqueur du Prix de Vincennes avec Princess Foot en 2006 va revêtir la casaque de la famille Rayon à deux reprises, alors que Luc Roelens lui confie également deux chevaux au monté. Selon lui, Quarenn du Maza et Uraba du Pont représentent ses meilleures chances de l’après-midi, sachant que Tina du Pont aura un meilleur engagement face aux seules femelles à Enghien début juillet et que Scarlet du Metz est limitée : « La première devrait se plaire corde à droite. Mais avec elle, tout se joue au départ. Si elle part, elle peut le faire. Quant à la seconde, elle vient de s’imposer sur cette piste à l’issue d’un bon dernier kilomètre. Elle monte de catégorie, mais ce n’est pas mal ».

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Lundi 20 février 2012 : Thibault Viet, dit « Titi chien pourri », l’ancien boxeur Thaï amoureux de l’Amérique, se confie aux caméras embarquées de SulkyTv : http://www.sulkytv.com/index.php?option=com_content&view=article&id=62&Itemid=82&video_id=784&category_id=25

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Lundi 11 juin 2012 : Thibault Viet en vedette à Moscou :

Thibault Viet dans Les drivers des

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Jeudi 4 octobre 2012 : interview dans Le Parisien :

Thibault-1 dans Les drivers des

Thibault-2

Thibault-3

Prix de Sélection

5 mars 2018 : Davidson du Pont, l’avènement d’un Champion !

2018 03 06 Turfomania 1

2018 03 06 Turfomania 2

2018 03 06 Turfomania 3

2018 03 06 PT

66632BAF-A8DB-4BB5-BA0D-4AEB7110FB75

D313A192-02FD-48C1-952C-6AAA74EBA48E

7FB68A63-306E-4B68-A385-D3C1AC34CB70

2018 03 05 - Turfoo1

2018 03 05 - Turfoo2

F4104E90-1DD3-4ADC-A338-3D434AE99471

F419C3F3-F10A-4270-92C9-90108BF19A3D

Jean-Michel Bazire se confie :

9AC1D6F7-6D10-4CAB-B42F-EB6723A43023

4 mars 2018 : étudions l’arbre généalogique de Davidson du Pont

Davidson du Pont (Pacha du Pont – Laguna du Pont) est un produit 100% Rayon.

Pacha du Pont (Baccarat du Pont – Alba du Pont) a disputé 43 courses, remporté 10 victoires, avec un record attelé de 1’14’’ et monté de 1’13’’9. Il a accumulé 238 370 € et est le propre frère de :

  • Jalba du Pont (120 courses – 15 victoires – 1’11’’ attelé et 1’15’’5 monté – 795 172 €),
  • Lalba du Pont (105 courses – 17 victoires – 1’13’’ attelé et 1’13’’9 monté – 334 780 €),
  • Quenza du Pont (88 courses – 9 victoires – 1’13’’8 attelé – 334 780 €).

Pacha du Pont n’a malheureusement pas eu la carrière qu’il méritait. Arrêté à plusieurs reprises sur blessure, il est resté invaincu au monté en 5 sorties, et s’apprêtait à rejoindre le niveau du Cornulier quand une énième blessure l’arrêtait pour 2 ans ½. Il venait juste de devancer le très bon Quemeu d’Ecublei de plus de dix longueurs ! Pacha du Pont est un fils de Baccarat du Pont, surnommé la « bête à tiercé » avec ses 8 victoires et 3 places en 5 mois dans cette catégorie. C’est lui qui a révélé Jean-Michel Bazire au plus haut niveau.

Baccarat du Pont (Florestan – Moscova du Pont) a figuré parmi les 12 meilleurs étalons français pendant 8 années, de 2007 à 2014, sa classant 5ème en 2009. Cinq cent sept de ses 953 produits se sont qualifiés (53%) et ont accumulé 36 064 194 € de gains soit 71 133 € par produit qualifié. Dans sa production, nous trouvons Java d’Arche (1 047 944 €), Jalba du Pont (795 172 €), Pinson (792 240 €), New des Landes (680 870 €) … Vingt-deux de ses produits ont gagné plus de 300 000 €. Il n’est pas utile de présenter le père de Baccarat du Pont : Florestan, fils de Star’s Pride (US) et Roquepine.

Moscova du Pont (Nonant le Pin – Biafra) a couru à 59 reprises, remportant 7 victoires pour 109 855 € de gains. Tout comme Pacha du Pont, Moscova du Pont était très confirmée au monté ou elle glane ses 7 victoires et 95% de ses gains.

Nous avons vu ci-dessus l’excellente production de Alba du Pont. Notons que son père est Le Loir (champion monté) : 1’17’’4 – 365 939 € et sa mère Kama du Pont, très bonne poulinière ayant donné d’autres bonnes poulinières comme Violetta du Pont et Dona du Pont. Le père de Kama du Pont est Volubilis du Pont, lui-même fils de Jacinthe du Pont, une fille d’Ursuline IV, première poulinière de l’élevage Rayon.

Laguna du Pont (Pélican du Pont – Rolls du Pont), a peu couru (36 courses – 2 victoires) avant d’être orientée vers l’élevage.

Son père, Pélican du Pont (Fruit Rose – Bragance) a disputé 44 courses, remporté 9 victoires avec un record attelé de 1’15’’8, accumulant 258 443 € de gains. Il remporte notamment 3 Groupe II et se classe 4ème du Critérium des 3 ans, 3ème du Critérium Continental, 4ème du Critérium des 4 ans, 4ème du Prix Sélection à 4 ans et 6ème de cette même épreuve à 5 ans. Pélican du Pont a donné naissance à 214 produits dont 119 se sont qualifiés (56%) et ont accumulé 3 522 054 € de gains soit 29 597 € par produit qualifié. Dans sa production, nous trouvons Gattion Leman (253 292 €), Indiana du Pont (207 165 €), … Dix de ses produits ont gagné plus de 100 000 €.

Rolls du Pont a disputé 58 courses, remporté 10 victoires avec un record attelé de 1’17’’6, accumulant 214 907 € de gains. Son père n’est autre que Granit (H.N.) : 1’16’’8 – 215 306 € et sa mère est Girl Blanche : 1’17’’1 – 212 255 €.

4 mars 2018 : lendemain de fêtes… 

2018 09 06 HQs3

2018 09 06 HQs4

2018 03 04 LT1

2018 03 04 LT2

2018 03 03 entrée LD

2018 03 03 départ

2018 03 03 lutte

merci à Titiduc pour les photos !

Avant l’analyse (toujours très) technique de Paris-Turf, je suis heureux de partager avec vous un très bel article de Bruno Jolivet, journaliste de Paris-Turf. Merci à lui.

Une petite remarque sur le chrono et les temps de passage de Davidson du Pont : ils sont véritablement fabuleux !

Dans un commentaire que j’ai rédigé avant la course sur le forum de Courses-France, j’avais indiqué : « Il y a du lourd chez les jeunes, avec 25 mètres d’avance lui, sur une distance réduite… va falloir partir vite, descendre très vite, monter à fond et finir à bloc ! C’est dans les cordes de Davidson du Pont ! »

Davidson du Pont est parti en 1’09″6, a descendu en 1’10″4, a monté en 1’12″8 pour finir en 1’09″6 !

Pour se rendre compte, une courte vidéo de l’entrée de ligne droite à vitesse réelle (merci Jeremy) :

Image de prévisualisation YouTube

Bilan : un chrono global de 1’10″8 sur 2200 mètres départ volté, ce qui lui offre une très belle place dans le classement des trotteurs les plus rapides sur ce parcours, classement tenu par un certain Bolero Love en 1’10″4 dans le Prix de l’Etoile 2016, Davidson du Pont et Bolero Love tenant conjointement le record du Prix Sélection.

2018 03 04 PT1

2018 03 04 PT4

2018 03 04 PT2

2018 03 04 PT3

2018 03 04 PT5

2018 03 04 PT6

2018 03 03 beau plan

2018 03 04 PT7

2018 03 03 beau plan 2

2018 03 04 PT8

2018 03 03 beau plan 3

2018 03 04 PT9

2018 03 04 PT10

2018 03 04 PT11

2018 03 04 PT12

Communiqué de l’AFP :

2018 03 04 AFP

3 mars 2018 : la consécration ! Davidson du Pont remporte très facilement le premier Groupe I auquel il participe, il explose son record en 1’10″8 (précédent 1’13″4) et égale le record de l’épreuve, il laisse loin derrière lui les meilleurs 4 ans à qui il rendait 25 mètres, il bat largement des chevaux de 5 et 6 ans de niveau Groupe I, dont un participant au Prix d’Amérique ! Que dire de plus ? ah si, il était ferré !

La course :

Image de prévisualisation YouTube

2018 03 03 poteau sourire JMB

2018 03 03 Geny

Le Parisien :

2018 03 03 coupes

2018 03 03 coupes 1

2018 03 03 coupes 2

x

2018 03 03 Equidia 1

2018 03 03 Equidia 2

2018 03 03 CT1

2018 03 03 CT2

2018 03 03 LT1

2018 03 03 LT2

2018 03 03 ZT

Les réactions à chaud de Jean-Michel Bazire et Jean-Yves Rayon :

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

et à froid :

Image de prévisualisation YouTube

2018 03 03 TM

2018 03 03 PT1

2018 03 03 BFM1

2018 03 03 BFM2

2018 03 03 BFM3

2018 03 03 JMB podium

2018 03 03 balances

2 mars 2018 : la presse (suite)

2018 09 06 HQs1

2018 09 06 HQs2

2018 03 01 PT1

2018 03 01 PT2

2018 03 01 PT3

2018 03 01 PT4

2018 03 01 PT5

EA635F57-EB45-4C82-BDD2-4D76975080D6

E1A1BC80-F518-49BC-B640-1F952DB96AF4

1 mars 2018 : la presse  

61D8D461-C6DA-490B-9725-2D6E0631879A

C5486EEF-9401-4F52-88E6-C49510E84468

8D02887F-24F5-4C0B-9808-A34914FA5268

28 février 2018 : Les partants du Prix de Sélection : Davidson du Pont affrontera ses cadets, et ses aînés !

2018 02 28 Partants Prix de Selection

2018 02 28 Article LT Prix de Selection 1

2018 02 28 Article LT Prix de Selection 2

2018 02 28 Article PT Prix de Selection

2018 02 28 Article PT Prix de Selection 2

49E241C3-C289-40B9-BC8E-AF147654A78B

69FC48A3-E540-4A35-A7AB-F7A8C1F66D6B

27 février 2018 : Les engagés du Prix de Sélection : Davidson du Pont sera t-il de la partie ?

BA8D715E-61D9-407A-96BB-7FC314405682

0FDF14B2-7E77-43FC-829B-BFA5767FFAF7

3C6E1725-97CA-462D-A1E9-67D50FCD4C13

 

La fin d’une magnifique histoire… mais la saga continue !

27 avril 2017 :

La nouvelle vient de tomber, elle était prévisible, je la craignais tout en sachant qu’il n’y avait plus d’autre solution : la cessation d’entrainement. Ma curiosité était en éveil : Cyrano du Pont à l’entrainement chez Jean-Michel Bazire, D’Artagnan du Pont chez Laurent-Claude Abrivard, Venise Soyer chez Franck Terry, mais tous les trois toujours sous les couleurs de l’écurie Rayon… puis les ventes d’Argentan du 10 mai 2017 et leur catalogue publié sur Internet le confirme : 14 chevaux en vente pour cessation d’entrainement.  

Ventes d'Argentan du 10 mai 2017

Ce n’est pas un secret, Jean-Yves Rayon atteindra les 70 ans cette année, en octobre, et il faut le reconnaître, ce métier est difficile, plus que beaucoup d’autres, et Jean-Yves l’a accompli tout au long de sa longue carrière avec une exemplarité et un professionnalisme qui force le respect.

Bien évidemment, cette décision me touche énormément, ce blog, ce sont des heures passées à mettre à jour mes statistiques, à rechercher les partants, le plaisir à suivre et commenter les résultats, dénicher des photos, des vidéos, et tout cela, je le faisais pour cette écurie qui, un jour, a éveillé en moi un intérêt qui n’a jamais faibli.

Enfant, j’ai d’abord passé des heures à découper des articles de presse pour les coller sur les pages de cahiers, puis Internet est arrivé et a donné l’impression de faciliter les choses… et ce blog est né.

Mais si ce blog est né, c’est parce qu’une histoire a éveillé ma curiosité, celle d’un jeune driver appelé Jean-Yves Rayon, au sulky d’une jument de caractère, au nom inoubliable pour moi : Costa Rica II.

Un jour, je devais avoir une quinzaine d’année, j’ai rencontré Jean-Yves à La Capelle, anonymement, juste en admirateur. Quelques années plus tard, j’ai osé lui écrire pour lui décrire ma passion, le but étant de le réconforter sur son lit d’hôpital ou il se remettait d’un accident de cheval… Quelques mois plus tard, je me suis arrangé pour visiter le Haras de la Coquenne, ou j’ai croisé quelques secondes Mr Albert Rayon avant qu’un membre de son équipe ne me fasse visiter les boxes ou j’ai pu admirer Le Loir, Vallauris du Pont, Duc de Feulavoir et je crois Jacques des Blaves… quel souvenir !

Plusieurs dizaines d’années plus tard, j’ai à nouveau rencontré Jean-Yves à Vittel, j’avais imprimé des extraits de mon blog et je me souviens de sa réaction, il m’avait déclaré timidement : pourquoi tant d’intérêt pour moi ? je ne le mérite pas !

Et les choses se sont accélérées car Jean-Yves eut la gentillesse de m’inviter à La Ferme du Pont et à Grosbois. Quels moments j’ai vécu, quels souvenirs ! Entre un apéritif partagé avec Jean-Yves et son épouse, les longues discussions avec Loic et Sophie, des amis qu’on regrette de ne pas voir assez souvent, les explications techniques d’Alex, prolongées aujourd’hui sur les réseaux sociaux, les tours de pistes en duo avec Remy au sulky d’Un Amour du Pont, la rencontre de Gisèle, sœur de Jean-Yves avec qui j’aime partager nos idées de noms de baptêmes des nouveaux nés de l’écurie, jusqu’à ce grand moment ou j’ai pu faire la connaissance de Mr Albert Rayon, un grand homme, fatigué d’une longue vie pleine de réussite mais aussi de revers, affaibli par l’âge et les accidents de la vie, mais avec l’œil, la parole et l’esprit toujours vif et intact. Je l’entend encore me dire : « bon, je vous emmène voir Pacha au pré, je sais ou il est, prenez votre voiture, je vous guide ». Je ne me suis pas fait prier…

J’y suis retourné plusieurs fois, Loic m’a consacré de son temps pour me présenter Jalba, Ismaël, les jeunes, les blessés au repos, les mamans, les bébés, ….

La caractéristique de cette écurie, je l’ai remarqué dès mon plus jeune âge, c’est le calme et la gentillesse de ses chevaux. A La Capelle, le lad allait au camion et laissait la porte du box ouverte et que ce soit Cyrano du Pont (le vieux), Chérie de Tracy ou Costa Rica II, aucun ne bougeait.. Je sais aujourd’hui que cette gentillesse était aussi la caractéristique du comportement de Jean-Yves avec ses chevaux.

Des bons moments, j’en ai également partagé sur Internet avec les membres de l’équipe de Grosbois : Jonnhy Delforge, Léa Ropero, Marie Declercq, Marie Morandeau, et surtout Mickaël Jangal et Francesco Barisi.

Cesser l’entrainement ne veut bien sur pas dire cesser l’élevage… les petits enfants Céline Bazire, fille de Jean-Yves, et Guillaume Covès, fils de Gisèle sont là, et l’élevage n’est pas une nouveauté pour eux !

De mon coté, j’ai hésité avant de prendre une décision quant à la poursuite de ce blog, mais Gisèle m’a convaincu…, même si une chose est certaine, il ne sera plus tout à fait pareil…

JYR1

JYR

Je me permets de corriger les informations de Paris-Turf : dans sa carrière de driver, Jean-Yves Rayon a disputé :
- 6116 courses,
- il a remporté 1111 victoires soit 18,2%,
- 530 deuxième place,
- 523 troisième place soit 35,4% dans les 3 premiers,
- 534 quatrième place
- et 467 cinquième places soit 51,7% dans les 5 premiers.

Des statistiques de très haut niveau !!!

Nota : Paris-Turf a rapidement corrigé son erreur, merci.

JYR2

Et comme si le destin voulait apporter sa touche, au moment ou Jean-Yves décide d’arrêter, son petit-fils Nicolas Bazire, fils de Jean-Michel Bazire et de Céline Rayon, la fille de Jean-Yves, débute en course ce dimanche 30 avril 2017 à Neuillé-Pont-Pierre. Magnifique !

18195089_1186249911496984_6327372687576798994_n(1)

Bon sang ne saurait mentir : Nicolas début sa carrière par une victoire, bravo à lui !!

N.Bazire

N.Bazire1

11 juin 2017 : très bel article paru dans Paris-Turf, signé Christophe Meyer

 JYR3

JYR4

JYR5

Mes visites à la Ferme du Pont, le 24 juin et le 3 septembre 2013

De passage dans la région d’Argentan le 24 juin pour raison professionnelle, je me suis permis de tenter de rendre visite en début de soirée à la Ferme du Pont. A peine entré dans la cour, j’ai la joie de découvrir que Gisèle, la sœur de Jean-Yves que j’avais rencontré à Grosbois quelques semaines plus tôt, est présente. Le temps de lui remémorer qui je suis, elle m’accueille avec beaucoup de gentillesse et me propose de rencontrer son père, Monsieur Albert Rayon. Laissez-moi vous dire que rencontrer  Albert Rayon, créateur de cette écurie que j’admire depuis plus de 40 ans, c’est pour moi une sorte d’aboutissement de cette passion…
x
Mes visites à la Ferme du Pont, le 24 juin et le 3 septembre 2013 dans Mes visites à la Ferme du Pont la-ferme-du-pont
x
Ne voulant pas déranger, mais excité par cette proche rencontre, je suis timidement Gisèle dans la maison et découvre Albert, sagement assis devant la télé, et sans doute tout surpris de voir entrer un étranger à cette heure de la journée. Gisèle lui explique que je suis la personne qui tient un site Internet sur son écurie, et je découvre que lui aussi connait l’existence de mon blog, malgré ses 92 ans ! Aussitôt, il me demande pourquoi cette passion pour son élevage. Je lui raconte alors mon enfance dans le nord de la France avec mes parents et grands parents turfistes (voir la catégorie accueil du blog) et je me lance dans une énumération rapide des chevaux du passé de l’écurie, bien avant la généralisation du label « du Pont » : Arlette L, Costa Rica II, Chara, Chérie de Tracy, Dragueuse, Duc de Feulavoir, Elu du Magnet, Elentine, Equilibriste, Févaron, Falifiemel, Fruit Rose, Frangibus, Gino Dop…. J’avoue que sur ce coup là, j’ai l’impression de l’avoir impressionné !   
S’engage alors entre Albert, Gisèle et moi une sympathique conversation ou Albert nous raconte les origines de son écurie, sa première poulinière Ursuline IV et la première « du Pont » : Fleur du Pont. Il raconte également son association avec le comte Pierre de Montesson, un accord « sans contrat », uniquement basé sur la confiance mutuelle de 2 hommes, 2 amis, qui ensemble feront l’acquisition d’une quarantaine de chevaux qui ont marqué l’histoire du trot français comme Kubler L, Lieuvin, Nicias Grandchamp, Olten L, Pacha Grandchamp, Reza Grandchamp pour ne citer qu’eux…
A cette époque, Jean-Yves termine son apprentissage chez les frères Gougeon (inutile de présenter Jean-René et Minou) et vu son désir de passer professionnel après des années fastes en amateurs, Albert en profite pour reprendre son indépendance en créant sa propre écurie.
Albert nous raconte également comment une blessure plutôt anodine au talon (suite à la chute d’un mur) mal soignée par un médecin qui commet l’erreur de lui plâtrer la jambe complète, se transforme en une gangrène qui nécessitera l’amputation d’une jambe. Albert se déplace depuis avec une prothèse.
Puis ses yeux se voilent quand il nous explique combien Clémentine, son épouse, lui manque depuis son décès il y a 2 ans. Il demande à Gisèle de me montrer quelques photos de Clémentine et je lui rappelle qu’elle figure sur mon blog, dans la rubrique spécifique réservée à Albert, sur la photo ou le couple pose devant la Ferme du Pont, ce corps de ferme qu’il loue mais qu’il n’a jamais quitté. Je prends plaisir à publier à nouveau cette photo :
x
albertetclmentinerayon dans Mes visites à la Ferme du Pont
x
C’est le moment opportun que choisit Gisèle pour me proposer une visite des installations, et aller ainsi voir « les chevaux » au pré. Et là, le regard d’Albert qui était perdu dans ses tristes pensées se rallume subitement, il se lève et déclare d’une voix autoritaire : « Je vais avec vous, c’est moi qui vous emmène ! ». 
Et je comprend alors ce qui anime encore cet homme de 92 ans : son oeuvre, ses chevaux, ses poulinières, ses poulains, ses terres, ses installations.
Gisèle s’installe à l’arrière de ma voiture, Albert monte à mes cotés et me dirige avec une fermeté amicale : « Attention, ralentissez, à gauche, à droite… ». Et il me guide à travers les routes qui traversent son immense propriété (champs, prés, hangars, matériels agricoles), il me fait même faire le tour de la piste d’entrainement en me racontant que c’est lui qu’il a fait construire pour réaliser l’entrainement de ses chevaux. Nous traversons des près ou sur la gauche, Albert me montre « les poulains de l’année avec leurs mamans », sur la droite « les poulains de 2011″, et Gisèle nous dit : « Il faudrait faire un détour chez Loic (l’homme de main d’Albert qui anime le quotidien de l’élevage Rayon) pour qu’il nous dise ou est Pacha du Pont. Albert répond alors : « Je sais ou est Pacha, nous y allons !.
Et il me guide à nouveau jusqu’à un pré ou je reconnais vite et de loin un Pacha majestueux, immobile, mais il va vite répondre aux sollicitations d’Albert pour aller jusqu’à chasser autoritairement 2 autres jeunes chevaux pourtant castrés qui s’étaient un peu trop approchés de son enclos. Loic nous expliquera plus tard que Pacha rentrait d’une journée de monte, d’ou sa fatigue évidente…
Sans pouvoir les approcher tant les prés ou ils s’ébattent sont immenses, j’ai pu apercevoir les poulinières parmi lesquelles mes « favorites » Jalba du Pont et Quarla du Pont, mais aussi leurs poulains dont Chara du Pont et D’Artagnan du Pont.
Nous nous dirigeons ensuite dan le village pour rendre visite à Loic Col, véritable « fils adoptif » d’Albert qui manage avec beaucoup de professionnalisme l’élevage Rayon. Loic interrompt la tonte de sa pelouse pour nous accueillir, me présenter son épouse et ses enfants. La conversation s’engage rapidement sur l’épisode marquant des derniers mois : la naissance de D’Artagnan du Pont (voir la catégorie « les naissances du Pont »).
Tout comme je l’ai été à la Ferme du Pont, je suis accueilli chez Loic avec beaucoup de gentillesse, je n’ai vu que des gens sympathiques, aimant parler de leur métier. Merci à tous !
De retour à la Ferme ou Gisèle me sert un rafraîchissement, et après qu’Albert me raconte encore comment son équipe (je devrais dire sa famille) puis les vétérinaires ont pris soin de D’Artagnan du Pont, il m’avoue le coût exorbitant, qu’il ne regrette absolument pas, qu’il a engagé pour sauver son poulain. 
Je pense que s’est ce qui traduit le mieux la pérennité de cet élevage : l’amour des chevaux.
Gisèle m’a même confié quelques exemplaires de journaux soigneusement gardés par Clémentine, avec des articles parus au moment de la victoire de Jalba du Pont dans le Prix de la Marne. Je vais les scanner pour les publier sur mon blog, et j’ai promis de les restituer au plus vite, car Clémentine y a annoté de sa main « à garder »…
Il était alors temps pour moi de prendre congé, après avoir passé un moment inoubliable en compagnie de personnes adorables, qui m’ont fait promettre de revenir les voir vite avec Florence, mon épouse, et avec plus de temps et mon appareil photo. C’est promis, nous le ferons.
Merci Loic, merci Gisèle, et merci et bravo à un grand homme : Albert Rayon.
x
Comme promis, je suis repassé le 3 septembre accompagné de mon épouse pour rendre les journaux empruntés. Cette fois, j’avais pris mon appareil photo !
Gisèle m’avait informé qu’elle ne serait pas présente, c’est donc Albert qui nous a accueilli et autorisé à prendre « toutes les photos que je souhaite », et à retourner partout ou il m’avait emmené le 24 juin.
Nous avons tout d’abord reconnu dans un pré voisin de la ferme du Pont le prometteur Un Amour du Pont (Love You – Jalba du Pont), de retour à la campagne pour se reconstruire un tendon délicat. Il était au milieu du pré, et quand je l’ai appelé, il est venu tranquillement me rejoindre à la barrière pour ensuite me refaire son concours de grimace habituel (voir ma visite à Grosbois).
x
Un Amour du Pont
Album : Un Amour du Pont

10 images
Voir l'album
x
Albert m’ayant donné l’autorisation, nous nous dirigeons vers les bâtiments de Fleuré, ou nous sommes accueilli par un molosse (un chien bien sur…) avec qui j’ai « parlementé » pour qu’il sente que nous venions en amis ! Je lui ai promis que si nous franchissions une barrière, nous prendrions bien soin de la refermer derrière nous.
x
img_8181
x
img_8183
x
J’ai vite reconnu D’Artagnan du Pont (Magnificient Rodney – Ma Soirée du Pont), bien à l’abri dans un box abondamment fournit en paille, en compagnie de sa nourrice. Albert m’avait expliqué au préalable que son poulain faisait l’objet d’une attention permanente afin de suivre l’évolution de sa croissance et de sa motricité. Il m’a semblé en bonne santé, un peu craintif ce qui est logique en présence d’étrangers.
x
DArtagnan du Pont
Album : D'Artagnan du Pont

10 images
Voir l'album
x
A coté du box de D’Artagnan du Pont, un grand box contenait trois jeunes chevaux : j’espère qu’Alexandre pourra me renseigner. En tout cas, les 3 compères étaient curieux et se bousculaient entre eux pour recevoir nos caresses. Les infos d’Alexandre sont vite arrivées (merci !) :
- Civette du Pont (First de Retz – Epinette du Pont),
- Celinia du Pont (Halimede – Pelinia Vetmi),
- Clara du Pont (Gazouillis – Jagatha du Pont).
x
Les jeunes
Album : Les jeunes

3 images
Voir l'album
x
Au passage, une vue sur le matériel :
x
img_8204
x
Puis nous sommes retournés sur notre gauche vers quelques boxes occupés. En chemin, nous nous arrêtons devant 3 chevaux perchés sur une butte, ils sont majestueux et nous avons l’impression qu’ils posent pour nous devant une bâtisse rénovée et fleurie. Alexandre m’aidera sans doute pour les noms de ces 3 poseurs… qui sont donc (de gauche à droite) :
- Condor du Pont (Mambo King – Hondina du Pont),
- Cyrano du Pont (Look de Star – Jamaicaine du Pont),
- Charly du Pont (Otello Pierji – Kelly du Pont).
x
img_8199
x
Nous voici devant les 3 boxes occupés, nous avons l’impression d’avoir réveillé leurs 3 occupants qui passent la tête avec la crinière en bataille et remplie de brins de paille ! Alexandre m’a donné la réponse : il s’agit de l’infirmerie, où sont soignés :
- Vetmie du Pont (Ismaël du Pont – Pelinia Vetmi), les 3 premières photos,
- Rumba du Pont (Ismaël du Pont – Ma Soirée du Pont), les 2 photos suivantes,
- Baron Soyer (Paddy du Buisson – Natty Soyer), les 3 dernières photos.
x
Linfirmerie
Album : L'infirmerie

8 images
Voir l'album
x
Face à eux, dans un paddock, 5 femelles de 2011 font la cavalcade comme des enfants : elles courent, changent brusquement de direction, elles s’amusent tout simplement. Certaines seront sans doute reconnues par Alexandre… et voilà le résultat :
- robe alezane : Biba du Pont (Paddy du Buisson – Nina la Garenne),
- robe noire pangarée : Bastille du Pont (Baccarat du Pont – Kantille du Pont),
- robe baie, petite : Bamba du Pont (Baccarat du Pont – Samba du Pont),
- robe baie, taille normale : Barcelona du Pont (Korean – Lalba du Pont),
- robe baie, grande et plus claire : Belinda du Pont (Ismaël du Pont – Luana du Pont).  
x
Les filles
Album : Les filles

24 images
Voir l'album
x
Nous nous dirigeons alors vers la piste d’entrainement :
x
La piste
Album : La piste

5 images
Voir l'album
x
Au centre de cette piste, un immense paddock accueille 6 mâles nés en 2011 :
- le grand noir pangaré : Beluga du Pont (Biesolo – Leva du Pont),
- le petit noir pangaré ventru : Bolero du Pont (So Lovely Girl – Marquise du Pont),
- l’alezan : Bengali du Pont (Baccarat du Pont – Kelly du Pont),
- le petit bai : Best du Pont (Otello Pierji – Liesse du Pont),
- un autre bai : Brennus du Pont (Baccarat du Pont – Europea du Pont),
- un grand bai un peu foncé : Bikini du Pont (Lynx de Bellouet – Pelinia Vetmi).
x
Paddock central
Album : Paddock central

5 images
Voir l'album
x
Nous passons ensuite devant un autre paddock ou l’on trouve 3 poulains de 2012 :
- Camelia du Pont (Paris Haufor – Orchidée du Pont),
- Cantique du Pont (Mon Premier Cehere – Kantille du Pont),
- Capone du Pont (Pinson – Samona du Pont).
x
img_8197-copie
x
Puis nous avons longé la piste d’entrainement par la gauche pour nous rendre tout au fond, car je savais qui y trouver : Pacha du PontEn chemin, nous rencontrons quelques paddocks occupés par de beaux et calmes filles de 2011. Avec l’aide d’Alexandre, on reconnait :
- une baie claire : Brasilia Soyer (Mon Premier Céhère – Queen Soyer),
- une noire pangarée : Braga Soyer (Baccarat du Pont – Rosalie Soyer),
- une baie : Baraka Soyer (Baccarat du Pont – Jenny Soyer),
- une alezane avec liste : Badiane du Pont (Baccarat du Pont – Ophélie la Garenne),
- une alezane sans liste : Berline du Pont (Look de Star – Laguna du Pont)
x
Les paddocks de gauche
Album : Les paddocks de gauche

7 images
Voir l'album
x
Nous arrivons devant Pacha du Pont (Baccarat du Pont – Alba du Pont) : lui aussi a répondu à nos appels et s’est approché de nous, allant jusqu’à répondre aux demandes de caresses de Florence. Il était mois fatigué que lors de ma dernière visite. Comme je l’avais pensé, Alexandre n’a eu aucun mal à me donner le nom de son voisin qui n’est autre que Venitien du Pont (Nil du Rib – Liesse du Pont), rentré de Grosbois pour se reposer, mais qui ne va plus tarder à y retourner…
x
Pacha du Pont
Album : Pacha du Pont

15 images
Voir l'album
x
Pour terminer notre visite, nous sommes allés vers le pré derrière la piste ou sont regroupées les poulinières et leurs poulains. Quelques poulains un peu plus hardis se sont approchés, mais sous l’œil protecteur de leurs mamans. Parmis celles-ci, nous reconnaissons :
- une alezane avec une tâche blanche sur le bout du nez : Laguna du Pont,
- une autre alezane avec une grande liste blanche : Querelle du Pont,
- une noire : Première d’Ismaël.
x
Les mamans
Album : Les mamans

15 images
Voir l'album
x

Qui est Jean-Yves Rayon ?

Jean-Yves Rayon, né le 11 octobre 1947, est un entraîneur – driver de chevaux trotteurs. Ce blog est également consacré à l’histoire des chevaux de l’élevage du Pont.

Jean-Yves Rayon

Tout jeune, Jean-Yves n’était pas spécialement attiré par les trotteurs, c’était même une véritable corvée que d’accompagner, chaque dimanche, ses parents sur les hippodromes. Trois hommes seront à l’origine de sa vocation : son père, Albert Rayon, et 2 amis de la famille : Jean-René Gougeon et Michel-Marcel Gougeon.

Albert Rayon, un important cultivateur et éleveur de bovins installé à la Ferme du Pont, à Fleuré dans l’Orne, est l’ami de Marcel Gougeon, qui a 2 fils : Jean-René, qui plus tard sera surnommé « le Pape de Vincennes » au regard de son palmarès : 8 victoires dans le Prix d’Amérique 6 dans le Prix de France et 7 dans le Prix de Paris et Michel-Marcel dit « Minou » qui lui triomphera 3 fois dans le Prix d’Amérique, et 7 fois dans le Prix de Cornulier. À eux deux, les frères Gougeon totaliseront plus de 5000 victoires !

Un jour de 1945, à la gare de L’Aigle, Albert achète sa première jument : Ursuline IV. Elle porte dans ses flancs un produit qui va naître et qui sera baptisé Céline R (Céline, le nom que portera sa petite fille plus de trente ans après, et R comme Rayon). À cette époque, il était possible d’ajouter une initiale après un nom, c’est maintenant interdit, et les trotteurs portent communément le nom du haras ou ils sont nés : les produits Rayon s’appellent aujourd’hui — du Pont.

Ursuline IV produira Diane R, Kadsura du Pont (mère du classique Upsal du Pont vainqueur d’un Groupe 1 le Prix d’Essai, et qui un jour donnera du fil à retordre à une certaine Une de Mai), Fleur du Pont (mère du semi-classique Vallauris du Pont) et Hiatus du Pont.

C’est sous la poigne de « Minou » Gougeon que Fleur du Pont apportera la 1re victoire de la casaque Rayon (casaque verte, manches jaune, toque rouge) à Vincennes en 1951.

Casaque Rayon

Les couleurs Rayon brilleront pendant les années 60 avec des chevaux comme Upsal du Pont, qui remporte au monté le Prix d’Essai (Groupe I) et le Prix Marcillac (Groupe II), et le Prix Abel Bassigny (Groupe II) à l’attelé, et se classera 2ème du Critérium des 3 ans, mais aussi avec Vallauris du Pont, 3ème du Prix du Calvados (monté – Groupe II) qui deviendra un des chefs de file de l’élevage du Pont.

Dans le même temps, Albert Rayon eut la main heureuse en achetant, pour son fils, Orchita puis Royale Poulotte. Avec Orchita, Jean-Yves Rayon gagne 35 courses chez les amateurs (dont 2 le même jour) et sa première grande joie fut de battre, sur l’Hippodrome d’Argentan, l’excellent Martini II qui devait faire par la suite une très grande carrière aux États-Unis.

Chez les amateurs, Jean-Yves Rayon fut cinq fois champion de France, totalisant plus de 250 victoires. Il faut dire que pendant cette période d’apprentissage, ces maîtres sont les frères Gougeon…

N’ayant plus rien à prouver chez les amateurs, le 1er janvier 1971, Jean-Yves Rayon décide de faire le grand pas en passant professionnel. Il constatera vite qu’il existe un fossé entre les amateurs et les professionnels, que les courses se déroulent différemment, et que le jeune débutant était attendu au tournant.

La consécration arrive le 4 février 1973 avec sa première victoire en tiercé avec Costa Rica II, une jument que son père venait d’acheter quelques semaines auparavant. Cette jument gardera une place particulière dans le cœur de Jean-Yves Rayon, et lui apportera rapidement sa première grande performance dans un Classique avec une 2e place dans le Prix de Paris, le 11 février 1973, battue d’une longueur par la majestueuse Une de Mai, mais devant des ténors comme Arménie, Tidalium Pélo, Véronique R et Tony M.

Pour revoir cette course (merci VarenneFan) : ici

Prix de Paris 1973

Costa Rica II a également apporté une très belle victoire à Jean-Yves dans le Prix de Nevers en 1973. Ci joint la vidéo de la course, après avoir regardé le Prix de France 73 de Tony M: ici

Le 9 février 1975, il remporte son 2e tiercé, à très grosses cotes (45/1) avec Chara dans le Prix de Chateaudun.

Jean-Yves a également la particularité d’avoir remporté la même course deux années de suite, à très grosses cotes :

- le 5 août 1975, il remporte à Enghien un handicap, le Prix du Temple ou 23 trotteurs s’élancent sur 2800 m, avec rendements de 12 mètres, 25 mètres, 37 mètres et 50 mètres. Duc de Feulavoir (futur étalon maison), magnifique mâle bai de 6 ans, triomphe à 49/1, devant Espoir de Loire (M.Vaudoit) et Emèse.

- le 5 août 1976, il remporte ce même Prix du Temple, ou cette fois 25 trotteurs s’élancaient , et c’est Févaron, un  puissant hongre alezan de 5 ans qui l’emporte à 42/1 devant Erkis (H.Cogné) et Fanfan de Bouère (A.Sionneau). Si ce n’est de la récidive…

D’autres chevaux ont également marqué ces années 70 comme Elu du Magnet et Fruit Rose qui deviendront plus tard des étalons maison, notons aussi Equilibriste, Falifiemel et Gino Dop.

Mais c’est avec Italia du Pont (née en 1974) que Jean-Yves va enfin enchaîner plusieurs participations à des Classiques, et affronter les ténors de cette génération. Battu d’une encolure par Idéal de Gazeau dans le Critérium des Jeunes, Jean-Yves prendra sa revanche sur ce dernier dans le Critérium des 3 ans, mais sera malheureusement battu par Ivory Queen. Italia du Pont affrontera à de nombreuses reprises ces 2 cracks en Groupe I et II. Elle se classera trois fois 2ème de Groupe II, et quatre fois 2ème de Groupe III.

Isard du Pont, exporté à Malte ou il est devenu une véritable coqueluche, Kashmir du Pont (né en 1976) tout comme Moscova du Pont (née en 1978) ont bien bataillé, cette dernière notamment sous la selle (3ème du Prix Louis Le Bourg – Groupe II).

La génération des N (nés en 1979) fut également prometteuse avec des noms comme Noble du Pont (3ème du Prix Capucine – Groupe I, 2ème du Prix Maurice de Gheest – Groupe II, 3ème des Prix Kalmia et Henri Crevoisier – Groupe II), Nobel du Pont (2ème du Prix de Genève – Groupe III), futur étalon maison, Naiade du Pont, Naive du Pont et Nuit du Pont, mais c’est avec Pélican du Pont (né en 1980) que Jean-Yves va se frotter à nouveau au gratin d’une génération avec des noms comme Pontcaral, Passionnant et Pan de la Vaudère. Il remportera 3 Groupe II, et se classera 2ème ou 3ème sept fois dans des Groupes I, II et III.

D’autres bon souvenirs avec Quasida du Pont (2ème du Prix Marcel Laurent – Groupe I), Quina du Pont et Quetzal du Pont (4ème d’un Groupe II) pour la génération 1982, Rolls du Pont en 1983, Soirée du Pont, Sugar du Pont et Suzy du Pont en 1984, Tamise du Pont en 1985, Urbu du Pont en 1986, Vanic du Pont, Verseau du Pont, Violetta du Pont et Vison du Pont en 1987, Alpaga du Pont et Anisette du Pont en 1988. Les années 80 se sont bien terminées avec Baron du Pont, Best du Pont, mais surtout Baccarat du Pont, qui remportera de nombreuses courses internationales, puis deviendra plus tard un des chefs de file de l’élevage du Pont.  

Les années 90 ont débuté en fanfare avec Cesar du Pont, Cendrilla du Pont, Cumin du Pont, Comtesse du Pont, mais bien évidement celui qui est encore aujourd’hui le premier par les gains, le détenteur du plus beau palmarès, le majestueux Courlis du Pont. Vendu par Albert Rayon après des débuts prometteurs, Courlis du Pont a presque tout gagné dans sa discipline, le trot monté : le Prix de Normandie, le Prix du Président de la République, 2 fois le Prix des Elites, le Prix de l’Ile de France. Une seule manque à son palmarès, c’est la plus belle, le Prix du Cornulier, ou il sera battu par Arcadia, malgré un retour fabuleux. 

Dalida du Pont et Duc du Pont pour 1991, Eldorado du Pont (2ème du Prix Henri Ballière – monté Groupe II), Eclair du Pont, Eros du Pont, Eva du Pont et Exciting du Pont pour 1992, First du Pont, Faillarde du Pont et Flan du Pont en 1993, Hondina du Pont et Hermionos du Pont (3ème puis 5ème en Groupe II) en 1995, Ilot du Pont, Indiana du Pont et Ismaël du Pont (futur étalon maison) en 1996, tous ont laissé une trace par le niveau de leur gains et/ou de bon résultats en Groupe.

Mais dans cette décennie, c’est Jalba du Pont qui va marquer les esprits. Née en 1996, elle va permettre à Jean-Yves de disputer 3 Prix d’Amérique, de remporter un Prix de Bretagne et le Prix de la Marne, de terminer 2ème du Prix de Paris et 3ème du Critérium des 5 ans.

Jamaique du Pont, Jezabelle du Pont et Juky du Pont, elles aussi nées en 1996, se sont également bien comportées. L’année 1998 a été très bonne, avec les naissances de Kenya du Pont, Kelly du Pont, Karma du Pont, Kassia du Pont et Kateline du Pont. Les années 90 se sont finies avec les belles carrières de Lalba du Pont, Luriana du Pont et Lys du Pont (1999).

Les années 2000 débutent avec Marquis du Pont, Marco du Pont et Missouri du Pont, alors que Nabab du Pont, Narval du Pont et Newton du Pont poursuivent en 2001. En 2002, Orage du Pont, Océane du Pont et Othello du Pont tirent leur épingle du jeu. L’année 2003 est sans doute une des plus prolifiques pour l’écurie avec le prometteur Pacha du Pont qui malheureusement n’aura pas eu la carrière attendue suite à de trop nombreuses interruption de carrières suite à blessures. Premier du Pont, Prairie du Pont, Pétunia du Pont, Plymouth du Pont, Parade du Pont et le trop tôt disparu Prince du Pont complètent cette magnifique génération des P.    

Jean-Yves Rayon, Jean-Yves du Pont

Le 2 février 2009, c’est ainsi que Jeoffrey Bereti, journaliste de Zone-Turf.fr titrait un bel interview de Jean-Yves.

jeanyvesrayon2009.jpg

Jean-Yves Rayon est à la tête du label du Pont (Scoopdyga)
 
Jean-Yves Rayon a un parcours atypique, ayant débuté dans le rang des amateurs. Beau-père de Jean-Michel Bazire, il est un homme très connu grâce à son élevage « du Pont », dont sont issus Baccarat, Jalba et Lalba du Pont. Zone-Turf a rencontré cet homme sympathique afin de prendre des nouvelles de son écurie.
Jean-Yves, pouvez-vous rapidement revenir sur votre début de carrière, assez atypique ?
A l’époque, il n’y avait pas d’école pour les lads jockey comme aujourd’hui avec Grosbois ou Graignes par exemple. J’ai donc décidé de continuer mes études. On ne pouvait pas être apprenti et faire autre chose à côté, d’où mon choix pour l’amateurisme. J’avais 16 ans. Je suis passé professionnel à l’âge de 22 ans, c’était en 1970.
Pensez-vous qu’un tel parcours est envisageable aujourd’hui ?
Je pense qu’un jeune peut parfaitement passer par les amateurs avant de devenir professionnel. S’il a de quoi bien démarrer, une écurie de confiance, pourquoi pas.
Passons désormais à votre actualité. Comment analysez-vous le début du meeting pour votre écurie ?
Ce n’est pas un bon hiver. Mes chevaux se retrouvent avec des gains « bâtards ». Soit ils sont trop riches, soit ils ne le sont pas assez et sont donc éliminés. J’ai loupé le meeting avec Pétunia (NDLR : du Pont), Pacha lui, est à court de condition après avoir été arrêté. J’avais aussi trois « R » qui s’annonçaient bien, mais ils n’ont pas fait le meeting souhaité. Relook de Sausseau et Radieux du Pont ne sont toutefois pas à condamner, car ils peuvent encore s’illustrer. Rumba du Pont m’a quant à elle, beaucoup déçu.
Du coup, qu’attendez-vous des mois à venir ?
Comme chaque année, j’espère réaliser un bon printemps. C’est à cette période que je réalise les meilleures performances. J’aime attendre mes jeunes chevaux, aussi ne sont-ils que rarement prêts pour le meeting d’hiver. En revanche, ils arrivent au top ensuite. Mes « R » et Pacha du Pont notamment seront à suivre de près !
Avez-vous quelques jeunes chevaux à suivre ?
Vous m’en demandez trop ! (rires) Je n’ai pas grand-chose chez les « S », et les « T », c’est trop loin.
Après les jeunes, petit retour en arrière. Comment va Jalba du Pont ?
Elle va très bien. Elle a pouliné d’un « U » par Love You en 2008 et est pleine d’un Coktail Jet. La mise bas est prévue pour bientôt. En revanche, je ne sais pas encore quel sera le prochain étalon.
Vous vous ouvrez à l’extérieur avec Love You et Coktail Jet.
Il faut renouveler un peu notre élevage, le diversifier. Et si aller à Love You me donne une Qualita, pourquoi m’en priverais-je ?
Justement, vous avez un élevage très connu, celui des « du Pont ». Comment se compose-t-il ?
J’ai deux étalons, Ismaël du Pont et Baccarat du Pont. Le premier fait la monte naturelle chez nous, le second est chez Jean-Yves Lhérété. J’ai beaucoup de poulinières, une trentaine, dont Jalba et Alba du Pont. Une nouvelle pourrait les rejoindre prochainement, c’est Lalba du Pont. Tout dépendra de son programme et de sa forme. Si elle ne court pas très bien les prochaines fois, elle rentrera au haras. Le problème, c’est qu’on n’a plus le droit de courir quand une jument a été saillie. Elle pourrait reprendre la compétition en septembre si elle n’est pas pleine, mais on aurait perdu un an. On verra bien …

Jean-Yves Rayon médaillé !

Le 13 novembre 2010, sur l’hippodrome du pays d’Argentan, le président du Sénat Gérard LARCHER a remis à Jean-Yves Rayon la médaille de l’Ordre du mérite agricole, « ce qui est un peu la Légion d’honneur de l’agriculture », souligne le président du Sénat, donnant l’accolade au driver aux 1 095 victoires : « Vous avez su à merveille valoriser la production familiale. » Paraissant plus jeune que ses 63 ans, Jean-Yves Rayon est « très surpris » de recevoir cette distinction, tout en étant ravi de l’honneur rendu (l’Ordre national du Mérite) le même jour à son père dans l’ombre duquel il préfère rester. Sa famille… rayonne sur le monde hippique, cela lui suffit amplement.

Jean-Yves Rayon pronostiqueur !

Le 8 mars 2011 : La 20e Nuit des courses du «Parisien» – «Aujourd’hui en France» a récompensé mardi soir les trente professionnels qui fournissent quotidiennement les pronostics du Quinté. En piste, Jean-Yves Rayon aime pratiquer la course d’attente. Dans notre concours de pronostics réservé aux professionnels du trot, il s’est imposé à la manière des forts. Après avoir rapidement pris la tête de ce challenge, il n’a jamais été rejoint, s’imposant même de loin. Il devance Eric Raffin de près de 400 points et Loïc Groussard de près de 1500 points. Franck Leblanc (4e) et Nicolas Roussel (5e) sont encore plus loin.

1352521courseun.jpg

Les trois vainqueurs de ce challenge (de gauche à droite) : Alexandre Fracas (courses de plat), Jean-Yves Rayon (trotteurs) et François-Marie Cottin (à l’obstacle).

1352521coursedix.jpg

Jean-Yves Rayon, lauréat dans la catégorie des trotteurs, et Jacques Lallain, secrétaire général de la rédaction du «Parisien» – «Aujourd’hui en France».

Confession embarquée :

Printemps 2012 : pour voir l’interview de Jean-Yves et Thibault enregistrée pour Sulky TV, cliquez sur le lien ci-dessous :

http://torontopat.unblog.fr/2012/03/06/camera-embarquee-de-jean-yves-rayon-et-thibault-viet/

Christophe Pieux….. au trot :

Publié le 8 janvier 2013 par J.Bernardet sur RTL.fr.

Dimanche 6 janvier, à Vincennes, j’ai discuté avec Franck Leblanc, après la belle performance de Pas Sans Toi dans le quinté du jour. L’entraîneur m’a expliqué que depuis trois semaines qu’il avait reçu le cheval, il n’avait eu le temps de rien « inventer », mais qu’il avait changé quelques détails et qu’il avait « mis » son nouveau pensionnaire comme l’ensemble de ses protégés, et qu’avec ces petits « réglages », Pas Sans Toi lui avait effectivement causé une très belle impression, au travail, qu’il n’était surtout pas « cuit » et qu’il avait une belle dernière année à accomplir – sentiment partagé par le pilote, Franck Nivard, que j’avais croisé quelques minutes auparavant.
J’ai alors demandé au professionnel si, comme on me l’avait rapporté, il était bien vrai que Christophe Pieux se rendait régulièrement à Grosbois, dans l’établissement de Franck.
« Oui, il sort quelques uns de mes élèves, il aime ça, et j’avoue qu’il s’y prend bien… »
Le même jour, j’avais salué Thierry Roussel, l’homme de confiance de Franck Leblanc depuis 2 ans, alors qu’il était en compagnie de Jean-Yves Rayon. J’ai lancé aux deux hommes : « Tiens ? Les vieux couples se reforment ? ». Les intéressés ont ri. Il faut préciser que Thierry a été le « premier garçon » de Jean-Yves durant 20 ans, avant de partir 2 ans au service de l’Ecurie des Charmes, puis 6 mois chez Jean-Michel Bazire – qui voulait absolument le garder – (« Mais j’avais donné ma parole à Paul Viel de m’occuper de son effectif à Grosbois… »), 6 mois, donc, chez Paul Viel, qui a alors décidé de se défaire de son « antenne parisienne ».
Ce mardi 8, toujours sur l’hippodrome du plateau de Gravelle, Thierry m’a précisé : « C’est ainsi que je suis entré chez Franck Leblanc, où je me sens vraiment très bien. Quant à Christophe Pieux, qui fait l’unanimité auprès du personnel, il a désormais un bon poulain, chez nous, un « A », que j’ai drivé, dimanche, à Cabourg. Le déroulement a été épouvantable. Nous nous élancions en deuxième ligne, à « 2 » de la corde. J’ai repris, bien sûr, pour me positionner. Le concurrent qui nous précédait s’est enlevé, j’ai dû tout arrêter et donner un coup de guidon. Mon poulain s’est enlevé, se retrouvant loin. J’ai recollé au peloton, en face, j’étais « au petit trot », j’ai décalé, mais un adversaire nous a littéralement « sortis ». Nous sommes revenus conclure huitièmes, en roue libre. On devrait bientôt voir les couleurs « blanche, brassards bleus, toque bleu à étoiles blanches » remettre les pendules à l’heure… 
Et je ne serais pas étonné que l’on voit le « Piou » dans les rangs amateurs…
« Moi non plus… J’ajouterai même, et pourquoi simplement amateur ? J’ai bien vu que ce type hors normes n’aimait pas rester à ne rien faire, et qu’il était toujours prêt à relever des défis. Des mecs comme lui, en obstacle, il n’y en a eu qu’un, comme chez nous, au trot, il n’y en a qu’un, avec une telle volonté, une telle détermination… Je ne te fais pas un dessin : on l’appelle couramment JMB. »
Pas surprenant que les deux « phénomènes » précités soient de grands copains…

Les trotteurs auraient-ils un « tiroir-caisse » dans la tête ?

Publié le 20 février 2013 par J.Bernardet sur RTL.fr.

En évoquant, hier mardi 19 février, dans ces colonnes, Yves Dreux qui avait réussi un joli coup de trois à Vincennes, l’après-midi même, lui qui était un peu passé « à côté » de son meeting, et en ayant rapporté, avant-hier, la très probable décision de Philippe Allaire (et de ses associés) d’arrêter la carrière d’Upper Class (propre sœur de Ready Cash), beaucoup de choses me sont venues à l’esprit.
Tout d’abord, de plus en plus d’écuries – importantes, il faut le préciser, les « petites » ne pouvant se le permettre – se réservent pour l’hiver à Vincennes, avec ses épreuves richement dotées, et viennent s’installer à Grosbois. Les « Bigeon », même du temps d’André-Francis, le père de Jean-Luc et de Christian, ont été parmi les premiers à « déclasser » leurs chevaux durant l’été, les laissant aux champs ou se consacrer, pour les étalons, à la période de monte (phénomène relativement « nouveau » car, il y a 20 ans, il n’était pas concevable qu’un « papa » revienne à la compétition), et les reprenant tranquillement à la fin des beaux jours pour les amener à Vincennes en retard de gains. 
Mais il faut alors savoir respecter un « timing » bien précis, et de par les courses de rentrée et de par l’entraînement, afin de les présenter « au top », ni trop tôt, ni trop tard.
Ainsi Franck Leblanc, dont les premiers partants sur la cendrée, cette saison, ont été moins brillants que les années précédentes, mais qui fait désormais feu de tout bois, est le premier à l’avouer : « Pour ce meeting, à cause de raisons diverses, j’ai repris mes chevaux avec un mois de retard sur mon agenda et, durant ce mois-là, qui s’est reporté à Vincennes, on a souffert… »
Ensuite, trouver les bons engagements et, parfois, pour une disqualification ou une 6ème, au lieu d’une 2ème place, tout s’enchaîne mal, alors que tout devait arriver « pile poil » en suivant, (à l’inverse, un trop bon classement, un jour, peut faire « sauter » plusieurs belles occasions qui devaient ensuite s’offrir à votre protégé)… Bref, il suffit de pas grand-chose pour contrarier certains plans.
Dans le même ordre d’idée, je me souviens d’une conversation, dans l’établissement de Jean-Yves Rayon, il y a déjà un moment puisque Baccarat du Pont était alors son fer de lance.
Le professionnel m’avait expliqué que, pour lui, les trotteurs – sauf les cracks et les chevaux d’exception – avaient, en fonction de leurs possibilités, physiques, mentales, etc… une certaine somme à gagner. D’ailleurs, n’entend-t-on pas souvent des entraîneurs dire, désormais : « Mon élève est maintenant « dans ses gains », et cela devient difficile pour lui… ».
Jean-Yves m’avait donné des exemples concrets et avait poursuivi en me disant qu’en fonction de ce paramètre, c’était à l’entourage de décider comment exploiter le cheval. On pouvait ainsi lui faire tout « prendre » à 2, 3, voire 4 ans (combien de météores a-t-on vu disparaître après des séries de victoires chez les « bébés » ?) ou bien préférer étaler ces gains sur une plus longue période, en espérant, de plus, que l’animal – que l’on avait respecté – allait bien vieillir…
Pour finir, d’autres paramètres sont à prendre en ligne de compte. Les entraîneurs (parfois aussi éleveurs et propriétaires) payent des impôts basés, comme pour tout le monde, sur les « salaires » de l’année précédente. Et combien en ont fait « les frais », c’est le cas de le dire, une fois que le, ou les champion(s) de l’écurie étai(en)t à la retraite ou sur la « touche », ou que l’effectif était moindre, ou encore que la vilaine maladie s’en soit mêlé ? C’est ainsi qu’un grand professionnel (qui plus est, grand formateur) m’a confié, il y a quelques saisons, alors que je ne voyais plus ses représentants en piste et qu’inquiet, je lui avais demandé si un virus avait touché son effectif : « Non, rassure-toi. Ils sont au pré… J’ai fait mon chiffre habituel, en avance sur les autres années, et tout ce que je pourrais engranger maintenant, je le rendrais au fisc dans quelques mois… Je préfère « déclasser » mes représentants et, si tout va bien, on agira de la même façon l’an prochain… »
Eh oui, il faut savoir gérer son entreprise…

La suite : ici

12

zestjacksband66 |
SuperFlorilège |
land61 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LES CREATIONS DE MUMU
| les broderies en follie
| lesmainsdefees